Alliance lors des prochaines élections: les consignes du Président de l’APR

La section de Diré du parti Alliance pour la République (APR) a procédé, le mardi dernier, à sa rentrée politique sous l’égide du président du parti, Oumar Ibrahima TOURE. A la faveur de cette rencontre, le parti a enregistré officiellement de nouvelles adhésions, notamment celle du maire du parti PDES de la Commune urbaine de Diré et ses 8 conseillers. Accompagné d’une importante délégation du bureau exécutif national de l’APR, le président du parti APR, Oumar Ibrahima TOURE, a sillonné la région de Tombouctou. L’objectif de cette mission, s’inscrivant dans le cadre de l’animation politique de l’APR, était également de s’enquérir de l’état d’implantation du parti dans la 6e région. Aussi, s’agissait-il pour lui de mobiliser les militants en vue des prochaines élections et d’échanger avec les responsables locaux des éventuelles alliances électorales. A Diré, le premier responsable de l’APR a présidé la rentrée politique de la section de ladite localité, couplée avec l’adhésion officielle de nouveaux militants au parti. Les nouveaux adhérents sont entre autres le maire du parti PDES et ses 8 conseillers à la section APR de la commune urbaine de Diré. Lors de cette cérémonie, le secrétaire général de la section APR de Diré, Kagou TOURE, a indiqué que la présente rentrée politique a une double signification pour eux. En plus d’accueillir des nouveaux adhérents, qui ne sont d’autres que leurs frères, il s’agira de remobiliser leurs troupes dans les perspectives des élections prévues en décembre prochain. Aussi, a-t-il fait savoir, le parti APR se porte très bien dans le cercle de Diré, au regard des résultats qu’il a engrangé, lors des dernières élections communales. En effet, dira M TOURE, à l‘issue de ces élections, le parti APR a eu une dizaine de conseillers et cela malgré que toutes les communes du cercle n’ont pas voté. En tout cas, il a rassuré que les élections partielles à venir vont montrer davantage la bonne santé du parti dans le cercle. C’est-à-dire des bons résultats en perspective. Selon le maire de la commune urbaine de Diré et porte-parole des adhérents, Kalil TOURE, le parti APR est leur famille d’origine. A son avis, il est venu au parti APR avec 8 conseillers du parti PDES et 3 autres d’un autre parti. Au regard de ces adhésions, l’élu communal a fait savoir qu’à ce jour l’APR est la deuxième force politique du cercle. En tout cas, il a promis qu’avec leur engagement et détermination, l’APR règnera sans partage dans le cercle de Diré à l’issue de l’élection du Conseil de cercle. Pour sa part, le président du parti, Oumar Ibrahima TOURE, a vivement félicité les responsables locaux et souhaité la bienvenue aux nouveaux arrivants, avant d’exprimer toute sa fierté aux militants de l’APR pour les résultats engrangés lors des communales dernières. Pour le président national, ces adhésions prouvent à suffisance que le parti se porte très bien dans le cercle de Diré. «Ces militants qui viennent de nous rejoindre sont des hommes et des femmes de qualité qui sans doute pourraient œuvrer à faire du parti une réelle force politique et même la première du cercle », a-t-il déclaré. Notons qu’auparavant, le président Oumar Ibrahima TOURE et sa délégation ont tenu la conférence régionale du parti à Tombouctou. Laquelle a permis la mise en place du bureau de la section avec Oumar Salamanta à sa tête et Amadou Adjadjé TOURE comme coordinateur régional. Aussi, au cours de cette tournée, il a été largement question des alliances pour les prochaines élections. Sur ce sujet, le président du parti APR a préconisé trois possibilités : La première consiste à aller sur des listes propres du parti dans les localités où le parti peut gagner sans alliance. La seconde consiste à faire des alliances avec les partis de la Convention de la majorité présidentielle (CMP) et l’Alliance pour le Mali (APM) dont l’APR est membre. Enfin, le président souhaite que les responsables des sections en fonction des affinités et des poids politiques des partis puissent faire des alliances même s’ils ne sont pas du même bord politique. Par Sikou BAH Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here