Assurance volontaire : une alternative pour les non salariés

73
Dans le cadre des activités du mois d’octobre, dédié à la solidarité et à la lutte contre l’exclusion, le ministre de la Solidarité et de l’Action humanitaire, Hamadou Konaté a officiellement lancé hier, au Centre MAEVA, le Projet de partenariat INPS-SAER-Emploi pour la promotion de l’assurance volontaire (AV) au Mali. La cérémonie a enregistré la participation du directeur général de l’Institut national de prévoyance sociale (INPS), Bréhima Noumoussa Diallo, de son collègue de SAER-Emploi, Diadié dit Amadou Sankaré. On notait aussi la présence du directeur de AV, Maharafa Traoré, du parrain national du Mois de la solidarité, Ousmane Chérif Madani Haïdara. En effet, le projet « inclusion sociale ou management de l’assurance volontaire au Mali vise la concrétisation d’une vision commune, voire la rencontre d’une conviction et d’un engagement. Pour la conviction, l’INPS, à travers sa direction générale, s’est attelée à la recherche de voies et moyens mais aussi de stratégies appropriées pour que la population travailleuse, non salariée bénéficie aussi d’une protection sociale digne de ce nom. SAER-Emploi détient un dispositif managérial d’appui aux établissements publics, parapublics et privés. Il a proposé dans le cadre de sa vision un partenariat à l’INPS pour le management de l’assurance volontaire au Mali. Par ailleurs, ledit projet étant le fruit d’une démarche concertée, ambitionne d’apporter dans la pratique des solutions permettant de faire bénéficier, le maximum de travailleurs non salariés, des prestations sociales prévues par le régime de l’AV. Il ressort des explications que, la protection sociale étant un droit pour le citoyen, l’inclusion sociale apparaît incontestablement comme le moyen le plus efficace pour lutter contre la pauvreté en facilitant l’accès à un plus grand nombre de personnes, y compris les populations marginalisées, aux services sociaux et surtout à la sécurité sociale. Ainsi, Diadié dit Amadou Sankaré a affirmé que l’adhérent AV peut payer ses cotisations par jour, semaine, mois voire par trimestre, selon les modalités de son choix et par orange money, mobicash, virement bancaire et même en espèces etc…. Mais la cotisation doit être disponible à la fin du trimestre. Il a également souligné que l’ AV assure un accompagnement de l’adhérent, depuis la constitution de son dossier jusqu’à la jouissance de ses droits en passant par l’immatriculation et la délivrance de la carte d’assuré par l’INPS. En faisant cette intermédiation, AV ne se substitue pas à l’INPS dans sa mission de service public de protection sociale. Loin de là, elle accompagne l’INPS dans la promotion de l’assurance volontaire sur toute l’étendue du territoire en vue d’augmenter le nombre d’assurés potentiels pour ce régime à travers des campagnes de sensibilisation, d’information et de mobilisation des personnes éligibles. Quant au ministre Konaté, il a annoncé qu’en vue de réaliser le maximum d’adhésions au régime de l’assurance volontaire, le gouvernement a encouragé l’INPS à concevoir un partenariat public/privé pour lui donner un nouveau souffle. A en croire le ministre en charge de la Solidarité, le mois de solidarité est l’occasion opportune pour lancer cette expérience novatrice. En outre, Hamadou Konaté a précisé que les résultats de la croissance et de la réduction de la pauvreté, sans un dispositif efficace de protection sociale et de gestion des risques, deviennent fragiles et les acquis réversibles grâce à cette initiative. « Nous devons dans ce sens rehausser notre capacité de gestion afin de renforcer les systèmes actuels de protection sociale. Je souhaite plein succès à ce partenariat public/privé novateur pour voir se développer d’autres initiatives similaires » a conclu le ministre Konaté. Le directeur général de l’INPS a précisé que l’enjeu principal de ce projet est de sortir nos concitoyens de la pauvreté. « C’est dans ce cadre que l’INPS a confié à SAER-Emploi, suivant une convention de délégation de gestion, la conduite de certaines activités » a déclaré Bréhima Noumoussa Diallo. Il a aussi émis le souhait de voir que ce partenariat avec SAER-Emploi suscite l’adhésion massive des groupes cibles à l’assurance volontaire. Arbia Alpha TOURÉ Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here