Mondial U17 : Brésil-Mali, la médaille de Bronze en jeu

Battre le Brésil et remporter la médaille de bronze : c’est désormais l’objectif du Mali à la Coupe du monde des moins de 17 ans. Ce match pour la troisième place vaudra le détour puisqu’il oppose deux équipes spectaculaires et offensives. Le Mali a marqué 16 buts en 6 matches, contre 12 buts pour le Brésil. Pour les deux sélections, l’enjeu principal de ce «dernier match» sera, évidemment de monter sur la troisième marche du podium pour oublier la déception de la demi-finale perdue, et rentrer au pays avec le sourire. Sur le plan individuel, pour le canonnier des Aiglonnets, Lassana N’Diaye, l’objectif sera aussi d’obtenir le Soulier d’Or Adidas du tournoi qui récompense le meilleur buteur. Lassana N’Diaye affiche actuellement six réalisations sur son compteur, tout comme l’Espagnol Abel Ruiz et les deux joueurs comptent une de moins que le meilleur buteur, l’Anglais Rhian Brewster, qui aura lui aussi l’occasion de marquer en finale. Pour le sélectionneur des Aiglonnets, Jonas Komla, la rencontre sera âprement disputée et promet du spectacle. «C’est un match entre les deux vaincus des demi-finales. C’est aussi le dernier match pour les deux pays. Donc chacun va jouer pour gagner et remporter la médaille de bronze», a confié le technicien qui est revenu sur la défaite en demi-finale contre l’Espagne 3-1. «Nous avons le même style de jeu que les Espagnols. Mais, nous avons mal débuté le match. Nous avons couru dernière le ballon et les Espagnols ont profité des espaces pour marquer», dira le sélectionneur national avant d’ajouter : «Nous avons voulu gagner pour aller en finale. Malheureusement, Dieu en a décidé autrement. Les joueurs ont donné le meilleur d’eux-mêmes sur le terrain. L’Espagne a une bonne équipe». Est-il déçu ? «Nous sommes déçus parce que nous avons souhaité aller en finale. Après, il y avait 24 équipes au départ, nous avons pu nous hisser dans le dernier carré. Le Brésil, l’Espagne et l’Angleterre sont des grands pays de football. Si nous sommes à ce niveau avec ces pays, cela prouve que notre football à la base marche bien», répondra le sélectionneur des Aiglonnets. «Je demande aux supporters de continuer de soutenir les joueurs. Il reste un match. Nous devons gagner pour renter au pays avec la médaille», conclura Jonas Komla. La grande finale de cette 17è édition du Mondial U17 mettra aux prises l’Angleterre et l’Espagne. Outre une page d’histoire à écrire, puisqu’aucune des deux équipes n’est encore montée sur le trône mondial de la catégorie, l’enjeu sera aussi la suprématie européenne pour cette revanche de la finale de l’UEFA Euro U17, remportée par les Espagnols plus tôt dans l’année. Léger avantage pour l’Espagne. Pour la troisième fois de leur histoire, l’Espagne et l’Angleterre s’étaient mesurées en finale de l’UEFA Euro U17. La Rojita s’était imposée en 2007, mais les Three Lions avaient pris leur revanche trois ans plus tard. Les Espagnols ont remporté la belle en 2017, mais au bout d’un insoutenable suspense. Les Anglais ont mené deux fois au score, pour autant d’égalisations espagnoles, la deuxième à la… sixième minute du temps additionnel ! La Rojita s’était ensuite imposée aux tirs au but. Pour les statistiques, le Mondial indien est d’ores et déjà la deuxième la plus prolifique de l’histoire, après avoir dépassé les 167 réalisations inscrites en République de Corée en 2007, avec 170 buts inscrits depuis le début de la compétition. Les 167 buts marqués en République de Corée en 2007 ont été dépassés et le record des Emirats arabes unis (172 buts en 2013) pourrait être battu lors des deux matches restants. Ladji M. DIABY Samedi 28 octobre 11h30 : Brésil-Mali 14h30 : Angleterre-Espagne Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here