Solidarité: Vers un socle de protection sociale pour tous les Maliens

Au Mali, le niveau de pauvreté est très élevé (47,2% en 2015). Il est estimé que plus de 25% de la population est en pauvreté chronique et dans l’insécurité alimentaire et 78% ne sont couverts par aucun régime de protection sociale. Cette vulnérabilité a été aggravée par la crise politico-militaire de 2012 et a ainsi accru la demande déjà forte pour des programmes de transferts sociaux efficaces. Comment assurer une protection sociale à tout ce monde était au cœur de la 3è conférence nationale sur la protection sociale tenue du 24 au 26 octobre à Bamako. « Pour concrétiser cette volonté d’articulation avec le mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion, le thème de la présente édition s’intitule : Un socle de protection sociale pour tous les Maliens », a expliqué Amadoun Konaté, le ministre de la solidarité et de l’action humanitaire. « Ceci est un challenge important pour nos différents pays », a-t-il poursuivi en indiquant que c’est singulièrement le cas pour le Mali car en interrogeant les dispositifs actuels de protection sociale. En dépit des avancées incontestables, le défi de couverture du citoyen lambda demeure malheureusement une préoccupation forte. « C’est donc affirmer que la proportion la plus représentative de la population dans notre espace ne bénéficie pas de dispositifs conséquents de protection sociale. Ceci nous interpelle tous et notre conférence doit indéniablement se pencher dessus », a-t-il ajouté. La protection sociale, moyen efficace de réduction de la pauvreté a toujours constitué une préoccupation majeure des différents gouvernements successifs, depuis les premières heures des indépendances du Mali. A ce titre, la loi fondamentale du pays consacre une place prépondérante à cette protection sociale en termes de droit reconnu afin de permettre à tout citoyen malien d’y accéder. Aussi, la politique nationale de protection sociale adoptée en octobre 2016, se fonde sur les engagements internationaux auxquels le Mali a souscrit en matière de protection sociale notamment la convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes (CEDEF), la convention sur les droits de l’enfant (CDE),les résolutions du sommet de Copenhague sur le Développement Social tenu en 1995, la convention internationale relative aux droits des personnes handicapées, la Convention 102 de l’OIT relative aux normes de sécurité sociale. Le Mali à travers sa politique nationale de protection sociale, a procédé à la création des Institutions de sécurité sociale telles que l’Institut national de prévoyance sociale (INPS), la Caisse malienne de sécurité sociale (CMSS), la Caisse nationale d’assurance maladie (CANAM), l’Agence nationale d’assistance médicale (ANAM), les organisations mutualistes autour de la structure faitière dénommée Union technique de la mutualité malienne (UTM). Soumaila T. Diarra Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here