Tournée de Ras Bath à l’intérieur du pays: Le Collectif pour la Défense de la République, CDR, est-il le démolisseur du régime IBK ?

A chaque régime son bourreau. Depuis la tentative avortée de faire taire le chroniqueur Youssouf Mohamed Bathily dit Ras Bath, le régime IBK semble fabriquer un bourreau qui est en train de l’éventrer. Il ne fait l’ombre d’aucun doute que Ras Bath a mis à nu les failles du régime et contribue à sa mort programmée en 2018. Le Président IBK l’aura appris à ses dépens lors de sa visite dans la première région, quelques jours seulement après la tournée de Ras Bath. Le régime finira-t-il par se rapprocher de lui pour minimiser les dégâts, ou ira-t-il, en toute impuissance, à son déclin en 2018 ? Comme un messie, le guide du CDR ne fait que rallier à son idéologie révolutionnaire, des milliers de maliens par ses diatribes, ses critiques et son audace à dire plus haut ce que beaucoup murmurent. Il a commencé par une émission radiophonique dénommée « Carte sur Table » au cours de laquelle il passait au peigne fin les abus, les cas de corruption, les mauvaises conditions des hommes de troupe sur les théâtres d’opérations. Cette émission a fait de lui le guide de la révolution de la nouvelle génération, mais, elle a en même temps provoqué l’ire du régime qui a décidé de le faire taire en l’inculpant pour tentative de saper le moral des troupes. Son arrestation a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Tous les frustrés se sont donnés rendez-vous dans la rue pour réclamer sa libération sans condition. Ce qui fut fait tout en maintenant les charges contre lui. Ainsi, comme dans une cour martiale, son jugement a été expéditif avec un an de prison ferme et une amende. Le hic était que le jugement s’est déroulé en l’absence du principal accusé. Ce qui renforça Ras Bath dans sa conviction que le régime IBK est paniqué et lui donna encore un nouvel élan, pour descendre sur le terrain politique afin de sensibiliser les citoyens où qu’ils se trouvent pour réaliser l’alternance. Aujourd’hui, il est incontestablement le leader le plus écouté et partout où il passe il dénonce les tares du régime. C’est conformément au calendrier de tournée que le CDR a établi qu’il s’est rendu dans la région de Kayes. Accueilli en libérateur, il a dénoncé la mauvaise gouvernance, l’enclavement de la région en dépit des multiples mines et de l’apport de sa diaspora et a pris fait et cause pour les populations locales. C’est au lendemain de cette tournée que le Président de la République s’est rendu, lui aussi, à Kayes pour la journée de la femme paysanne. En dépit de ce que la télévision nationale a voulu faire croire, le voyage présidentiel ne fut une promenade de santé mais plutôt, celle qui lui a permis de prendre le pouls d’une région en colère. Au point qu’un habitant de la cité des rails s’esclaffa : « il s’en souviendra longtemps ». Ras Bath continue sa tournée de sensibilisation dans les régions de Koulikoro, Ségou, Mopti, Sikasso et dans le District de Bamako, avec un seul objectif : contribuer à la réalisation de l’Alternance en 2018. Y arrivera-t-il ? La réponse, dans huit petits mois. Youssouf Sissoko Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here