21ème session du CSA : Le Centre Carter donne son accord pour le poste d’Observateur indépendant

C’est l’une des principales mesures issues de la 21e session du Comité de Suivi de l’Accord qui s’est tenue, le 24 octobre dernier. Ainsi, le Comité a pris acte de l’accord du Centre Carter à exercer les fonctions d’Observateur indépendant. Il s’est félicité de la proposition dudit Centre d’effectuer une mission au Mali au cours du mois de novembre. A cet effet, le Comité a sollicité la MINUSMA à faciliter l’entrée en fonction de l’Observateur indépendant dans les meilleurs délais et de soutenir ses efforts. Les autres points inscrits à l’ordre du jour des travaux de cette session sont entre autres, la présentation par le Gouvernement des progrès réalisés dans le cadre de la mise en œuvre de l’Accord, la présentation des rapports des sous-comités thématiques, un point d’information sur les arrangements conclus entre la CMA et la Plateforme à Anéfis. Le Gouvernement a informé le Comité, de la décision des Parties maliennes à mener des discussions après la présente session sur l’ensemble des questions faisant l’objet de divergences, notamment celles relatives aux arrangements sécuritaires, les textes concernant les collectivités territoriales, l’organisation des prochaines élections et la question de l’inclusivité au sein des mouvements. Le Comité a pris acte de l’engagement des Parties et a insisté sur la nécessité d’obtenir des avancées tangibles sur des aspects soulignes par la délégation du Conseil de sécurité lors de sa visite au Mali (19 et 21-22 octobre), à savoir, le fonctionnement effectif des Autorités intérimaires, l’opérationnalisation du Mécanisme opérationnel de Coordination à Kidal et à Tombouctou, la réforme du secteur de sécurité, le cantonnement et le DDR, le processus de décentralisation ainsi que la participation des femmes dans le processus de paix en cours. Il a également validé le rapport du sous-comité chargé des questions politiques et institutionnelles. De même, le co-président du sous-comité Défense et Sécurité a effectué le point sur les arrangements sécuritaires, notamment la circulation des combattants et des armes lourdes ainsi que l’opérationnalisation progressive du MOC de Kidal. Le Comité a réitéré son appel aux Parties maliennes à poursuivre les discussions sur les points de divergence, en vue de rapidement parvenir à des solutions pratiques et consensuelles, notamment le chronogramme actualisé. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here