Alliance citoyenne pour l’eau et l’assainissement : Une autre synergie au service du secteur

La grande mobilisation des acteurs du secteur AEPHA au centre Aoua KEITA ce jeudi 26 octobre 2017 avait pour objet de mettre sur les fonts baptismaux l’ACEA-Mali. Un espace multi-acteurs des OSC, des medias, des défenseurs des droits humains, pour contribuer à l’accélération de l’accès universel aux services AEPHA d’ici à 2030. La signature de la charte par la vingtaine de responsables d’organisation a consacré le lancement officiel de l’ACEA-Mali. La cérémonie officielle était présidée par le Directeur National Adjoint de l’Hydraulique M Gouro Boucoum, avec à ces côtés, le président de la CN/CIEPA M Dounantié Dao, la coordinatrice du programme de Watershed Mme Traoré Afou Chantal Bengaly et Mme Nia Fatoumata Ascofaré Directrice Nationale Adjointe de la DNACPN. L’ACEA-Mali est donc une initiative de la CN/CIEPA qui, à travers le programme Watershed, met en application un des aspects prioritaires de ce programme quinquennal (2016-20) à savoir le contrôle citoyen, domaine d’intervention d’un des acteurs du consortium IRC. Pour l’année 2017, IRC à travers la CN-CIEPA et en collaboration avec les autres membres du consortium entend contribuer au renforcement/mobilisation des OSC et médias pour la veille, le contrôle citoyen, à la recherche, le plaidoyer pour le droit à l’eau potable et à l’assainissement. Dans le cadre de ce programme, IRC assume la responsabilité du volet WASH. C’est à ce titre qu’elle a jugé utile de nouer un partenariat avec la CN-CIEPA, organisation de la société civile qui fédère la plupart des organisations WASH au Mali. L’ACEA va s’atteler à contribuer à l’accélération de l’accès universel aux services AEPHA d’ici 2030. Il s’agit alors de fédérer les initiatives des différents acteurs de la société civile pour mieux impacter les performances du secteur. Dans son intervention le président de la CN/CIEPA M Dounantié Dao a insisté sur l’impératif de mettre l’emphase sur la synergie d’action, donc des interventions de plus en plus coordonnées. Ainsi commente-t-il : « mieux nous sommes organisés, mieux nous impactons plus et avec plus de visibilité… ». Il s’est réjoui de la grande mobilisation des partenaires, des services techniques, alors pour lui le cadre approprié de la synergie d’action est en place, ce lancement est une opportunité certaine pour la promotion du secteur AEPHA. Pour la coordinatrice du programme Watershed Mme Traoré Afou Chantal Bengaly, l’amélioration de la gouvernance améliore forcement la gouvernance, ce qui est essentiel pour l’atteinte de l’objectif 6 des ODD. Dans son intervention la coordinatrice a aussi évoqué le cadre normatif par rapport à la qualité de l’eau qui est assez méconnu des acteurs Pour elle ce décalage crée des dysfonctionnements qui sont préjudiciables au secteur. Alors la participation citoyenne à la vie du secteur est essentielle, elle est au cœur de toute la dynamique de la volonté d’accélérer l’accès au service AEPHA. Dans son discours d’ouverture M Gouro BOCOUM, DNA de l’Hydraulique, a salué une fois de plus le dynamisme de la société qui innove ainsi avec la mise en place de cette nouvelle plateforme qui va fédérer les actions. Il a rassuré de la détermination de son département qui appuie toutes les initiatives qui impulsent le développement du secteur AEPHA au Mali. Il a profité de la tribune pour rappeler toutes les reformes en cours : PROSEA, PNE, PNA… qui attestent de la détermination de l’Etat à faire en sorte que l’accès au service AEPHA soit une réalité pour toutes les populations de notre pays. Youba KONATE Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here