Gestion scandaleuse de l’IUG : 4 Questions au Directeur Général de l’IUG

Après notre tentative qui est restée vaine auprès du DG de l’IUG pour des informations, nous avons jugé nécessaire de lui faire part d’une série de question. Pour une première partie, nous avons élaboré 5 questions. 1 -M. le Directeur général, vous êtes arrivé à l’IUG à un moment où l’établissement traversait une crise profonde. Alors, depuis, comment se porte-t-il ? 2- Vous avez organisé un Atelier Diagnostic de l’établissement, atelier qui a formulé plusieurs recommandations. Mais selon notre enquête, rien n’a apparemment évolué positivement, au contraire, pensent certains. Qu’en dites-vous, 3- L’atmosphère sociale s’est apparemment détériorée depuis votre arrivée. Certains ont tout simplement préféré partir ailleurs, dans certains cas en raison des liens supposés qu’ils avaient avec votre prédécesseur Salif Bah qui assurait l’intérim et dont vous ne vouliez pas aussi, mais qui depuis a pris des galons puisqu’il a été nommé Vice-Recteur. Celui qui a été désigné par vous pour remplacer Salif Bah vous remettrait sa clef presque chaque mois, ne supportant pas ce que d’aucuns qualifient de ‘’caprices voire de velléités dictatoriales’’. Bien d’autres agents sont très amers. Vous vous êtes disputé avec pas mal de professeurs et membres de l’administration, y compris avec ceux-là mêmes qui ont été les premiers à vous soutenir ou qui se considéraient comme vos amis. Monsieur le Directeur, qu’est-ce qui fait que vous ne vous entendez pas avec vos collègues, enseignants comme vous ? Certains vont jusqu’à dire que la situation n’est pas loin d’un ‘’Etat policier’’ où chacun a peur de l’autre, et ce, en raison notamment d’une certaine méfiance vis-à-vis de l’équipe rapprochée que vous avez mise en place et qui serait « vos yeux et vos oreilles », une sorte de « service secret » au service du Tout-Puissant DG. Il y a plein d’autres aspects que je préfère ignorer, car en rapport avec votre vie privée. Cela fait un peu trop non, Monsieur le Directeur ? 4- Monsieur le DG, de nombreux enseignants disent ne plus se reconnaître dans leur syndicat, ou précisément une partie du syndicat, dont sa tête devenue, à leurs yeux un « prolongement de l’administration », un syndicat qui se battrait plus pour le DG que pour ses mandants ; avec qui vous géreriez directement des questions relevant du domaine de compétences des chefs de DER (département d’études et de recherche), voire d’autres responsables de l’administration. La campagne semble d’ailleurs déjà ouverte pour débarquer le bureau en place lors de la prochaine élection, afin de pouvoir « défendre enfin les intérêts des enseignants ». Quel commentaire, M. le DG ? 5 -M. le DG, vous avez été aperçu chez le Secrétaire général national de l’AEEM au lendemain de la mise en place du bureau AEEM de l’IUG. Qu’est-ce qu’un DG de l’IUG pourrait aller faire chez le SG de l’AEEM ? Dougoufana Kéita Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here