L’Association « le Flambeau » et le FAFPA outillent les chauffeurs sur le règlement 14 de l’UEMOA

En prélude à la deuxième édition de « la nuit des transporteurs » dont le thème est « Respectons le règlement 14 de l’UEMOA » qui se tiendra dans la soirée, l’Association « Le Flambeau » a organisé le dimanche 29 octobre au café littéraire Pascal Baba Coulibaly, une séance de formation des chauffeurs sur le règlement 14 de l’UEMOA. C’était sous l’égide du DGA de l’Autorité Routière, le Colonel Ousmane Dembélé qui avait à ses côtés le DG de l’ANSER, le Chef d’Escadron Mamadou Sidiki Konaté et le Président de l’Association « Le Flambeau », notre confrère M. Drissa Kantao. « Le transport est l’épine dorsale de toute économie », dit-on. C’est l’un des moteurs clés du développement surtout d’un pays continental comme le Mali. C’est pourquoi, l’association « Le Flambeau » a décidé d’organiser pour la deuxième année consécutive « la nuit des transporteurs ». Une initiative sans doute salvatrice qui viendra contribuer au rayonnement du secteur des transports au Mali a indiqué dans son discours d’ouverture le Président de l’association « Le Flambeau », M. Drissa Kantao. Lequel dira que l’objectif de l’association « le Flambeau » est d’œuvrer pour accroitre la sensibilisation des maliens à travers la communication, la formation complémentaire et la réinsertion. De l’avis de notre confrère, le règlement 14 de l’UEMOA relatif à l’harmonisation des normes et des procédures du contrôle du gabarit, du poids, et des charges à l’essieu des véhicules lourds de transport de marchandises dans les Etats membres de l’UEMOA vise à donner une longue vie à nos routes d’où l’importance de s’en approprié. C’est pourquoi, les séances de formation offerte par le FAFPA, viseront principalement : le respect du règlement 14 de l’UEMOA, l’importance du respect du code de la route, les conduites à tenir par les chauffeurs et les apprentis chauffeurs vis-à-vis des passagers, la notion de fatigue dans la conduite, la revalorisation de la fonction de chauffeur au Mali et le secteur de transport et le VIH Sida. Cette activité s’inscrit dans la dynamique de la sécurité routière, renchérira le DG de l’ANASER le chef d’Escadron Mamadou Sidiki Konaté. D’après lui, le règlement 14 de l’UEMOA est un mécanisme qui permet aux Etats d’assurer une bonne sécurité routière. De sa lecture, l’accident est toujours lié à un dysfonctionnement des 3 éléments de la route. Il s’agit de l’homme, de l’engin et de la route. Pour sa part, le DGA de l’autorité routière, le Colonel Ousmane Dembélé dira que le transport est l’activité noble et vitale pour un pays comme le Mali. C’est un moyen de communication et de cohésion d’autant qu’à ses yeux, c’est grâce au transport qu’on arrive à se déplacer d’un point A vers un point B. C’est un facteur clé du développement. Sur le thème, le Colonel Dembélé estime qu’il est plus que d’actualité. Il s’agit selon lui de faire un bon usage de la route avant d’ajouter que la surcharge a des effets néfastes sur non seulement les engins mais aussi la route et le conducteur. La cérémonie a été agrémentée par les prestations des humoristes ATT junior, Makan and Choco, le poète Dramane Kéita et l’artiste DJ Bamanan. Abdrahamane Sissoko Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here