Les critères d’éligibilité et les conditions d’octroi des 100 millions de F CFA accordés par l’Etat à l’UJMMA expliqués aux journalistes et aux jeunes arabophones

Les responsables de l’APEJ, de l’Union des jeunes musulmans du Mali (UJEMMA) et du réseau des caisses de crédit et d’épargne Nyogodèmèsoba étaient le jeudi 26 octobre 2017 face aux journalistes. C’était pour expliquer les critères d’éligibilité et les conditions d’octroi des 100 millions de F CFA accordés par l’Etat à l’UJMMA en faveur des jeunes diplômés arabophones pour le financement de leur projet. Plus précisément, cette ligne de crédit vise essentiellement à financer des activités génératrices de revenus au profit des jeunes arabophones âgés de 21 à 40 ans, désireux de créer leur propre entreprise, de diversifier ou d’étendre les activités d’entreprises existantes. Ainsi, pour le président de l’UJMMA, après le lancement de cette ligne de crédit, son organisation a mené plusieurs actions de sensibilisation et d’information des autres partenaires comme l’Union des Medersa du Mali, le Haut conseil islamique et le mouvement des leaders religieux. En outre, dit-il «nous avons pu aider les jeunes à élaborer des plans de projet en collaboration avec des consultants». Un comité de suivi et de crédit a été aussi mis en place, composé de toutes les associations arabo-islamiques du Mali. Il dira que le montant de financement pour chaque projet se situe entre 1 million et 1 million 500 mille F CFA et cela dans le domaine de l’agriculture, l’élevage, le commerce et autres. Il soulignera en outre qu’ils ont à ce jours près de 240 dossiers de projets d’une valeur de plus de 300 millions alors que le montant du crédit est de 100 millions de F CFA, d’où son appel à d’autres partenaires de venir en aide aux jeunes diplômés arabophones. Les responsables de Nyogodèmèsoba se sont engagés à honorer leurs engagements sur le plan de la formation, de suivi et du remboursement des prêts. Quant aux responsables de l’APEJ, ils ont invité les futurs bénéficiaires de ces crédits au remboursement correct des prêts pour permettre à d’autres jeunes d’en bénéficier. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here