Mairie du district : Les probables candidats

Le marigot politique malien est en ébullition depuis la convocation du collège électoral pour les élections communales partielles, locales et régionales devant se tenir le 17 décembre 2017. Pour la conquête de la mairie du district de Bamako, les états-majors politiques se concertent pour la constitution des listes. Me Demba Traoré : le cheval aligné par l’URD L’Union pour la République et la Démocratie (URD), la principale formation politique de l’opposition, aura sur la ligne de départ pour la conquête de la mairie du district de Bamako, son Secrétaire à la communication, Me Demba Traoré. Ancien ministre et ancien député à l’Assemblée nationale, Me Demba Traoré pourra conduire une alliance avec l’ADP Maliba et probablement la Convergence d’action pour le peuple (CAP) de Racine Seydou Thiam. Homme politique compétent et intègre, Me Traoré est perçu comme un atout pour l’opposition pouvant lui permettre de mettre la main sur la mairie. Adama Sangaré : le candidat naturel de l’ADEMA Sans doute, Adama Sangaré, l’actuel locataire de l’hôtel de ville de Bamako est candidat à sa propre succession et va défendre les couleurs de son parti l’ADEMA-PASJ. Maire depuis la disparition précoce de Moussa Badoulaye Traoré, Adama Sangaré est présenté comme un grand manœuvrier politique. Pour le moment, on ignore si l’ancien parti au pouvoir se présentera avec un autre parti ou seul. Des voix se sont élevées au sein de la ruche pour solliciter une alliance avec le Rassemblement pour le Mali (RPM). Pourtant, une liste commune Adema-RPM est peu probable. Issa Guindo : le porte-étendard des tisserands Le nom d’Issa Guindo revient sur les lèvres comme tête de liste du RPM. Ancien maire de la commune IV, Issa Guindo est un fidèle parmi les fidèles de la famille présidentielle. De source sûre, son choix est loin de faire l’unanimité au sein du parti au pouvoir. Si les tisserands parviennent à se mobiliser derrière lui, il pourra se frayer un chemin dans cette course qui promet d’être impitoyable. Moussa Mara : la mairie pour mieux préparer 2018 En dépit de son ambition de briquer la magistrature suprême, Moussa Mara, Président de Yèlèma, maintient sa candidature pour le district de Bamako. Il est vu par certains observateurs comme un favori grâce à son charisme et à sa forte personnalité. Pour l’ex-Premier ministre, la conquête de la mairie sera une étape nécessaire pour accéder au Palais de Koulouba. Moussa Mara croit en ses chances. Abba Maïga pour les Fare et Kader Sidibé pour la Codem Il y a de fortes chances que le parti FARE de Modibo Sidibé désigne comme porte-drapeau le jeune leader Abba Maïga. Vice-président des Fare, Abba Maïga a été le plus jeune candidat à l’élection présidentielle de 2013. La Convergence pour le Développement du Mali (Codem) pourra jeter son dévolu sur Abdel Kader Sidibé. Maire de la commune III du district de Bamako pendant plus de 15 ans, ancien Président de l’Association des Municipalités du Mali, la candidature de ce notable du Bandialan peut faire mal à l’actuel maire du district Adama Sangaré. Modibo L. Fofana Challenger Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here