Reforme administration et institutionnelles: le comité stratégique de pilotage tient sa première session

Le Comité stratégique de pilotage de la reforme de l’Etat (CSPRE) a tenu, le jeudi 26 octobre 2017, sa première réunion dans la salle de conférence du ministère des Droits de l’Homme et de la Réforme de l’Etat afin d’assurer le suivi de la mise en œuvre des reformes administratives et institutionnelles. La réunion était présidée par le secrétaire général dudit département, Abraham Bengaly. Le nouveau programme de reforme dénommé « Programme de développement institutionnel 2ème génération (PDI) » et son plan opérationnel 2017-2027 ont été adoptés le 17 avril dernier par le gouvernement. Le PDI vise à favoriser l’émergence d’un management professionnel des politiques et programmes de développement, de mettre les préoccupations des citoyens au cœur de l’action administrative en vue de renforcer l’Etat de droit. Cette première réunion du Comité s’inscrivait également dans le cadre de l’appropriation du PDI 2ème génération et de la mise en œuvre de la stratégie nationale. Dans son allocution, le Commissaire au développement institutionnel a souligné que l’intérêt du nouveau PDI et son plan opérationnel pour la période 2017-2021 est de traduire en actions concrètes la vision des hautes autorités, en tenant compte des défis liés au contexte de sortie de crise, de la consolidation des acquis des reformes antérieures et de la convergence des chantiers de reformes de l’Etat. Pour matérialiser ce pilotage, Moussa Tamoura dira que le dispositif a été constitué autour de 3 organes, à savoir le Comité d’orientation de la reforme de l’Etat (CORE), présidé par le Premier ministre, le CSPRE constitué autour du ministre de la Reforme de l’Etat et les Comités de pilotage opérationnels des reformes sectorielles intégrées (CPO-RSI), pilotés par les secrétaires généraux. Le secrétaire général du ministère des Droits de l’Homme et de la Réforme de l’Etat dira que conformément au projet de société du président de la République Ibrahim Boubacar Keita, le nouveau Programme de développement institutionnel préconise des reformes majeures dans le domaine de la gestion des ressources humaines, de l’organisation et de la réorganisation des services publics. Par ailleurs, Abraham Bengaly a précisé que le CSPRE est chargé de préparer les réunions du CORE, d’assurer la mise en œuvre des recommandations et de présenter un rapport semestriel sur l’état d’avancement de la mise en œuvre du PDI. Il a saisi l’opportunité pour souligner l’importance de fédérer les efforts de tous les acteurs intervenant dans la mise en œuvre des reformes transversales et sectorielles d’une part, et d’autre part sur la nécessité de créer une véritable synergie d’actions, afin d’assurer la réussite de l’Etat qui est unique. Cette convergence des reformes transversales et sectorielles, a-t-il soutenu, devra permettre à moyen terme d’améliorer la qualité des services de l’administration publique et des institutions, contribuant ainsi à restaurer la confiance entre les populations et le gouvernement. Le secrétaire général du ministère des Droits de l’Homme et de la Réforme de l’Etat, a, enfin, exprimé la gratitude du gouvernement à tous les partenaires techniques et financiers qui ont soutenu le processus d’élaboration du PDI-2ème génération et pour leur accompagnement dans le cadre de sa mise en œuvre. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here