Crise du football malien : vers un comité de transition

Après l'élection controversée de Mamoutou Touré lors de l'assemblée générale de novembre (du 08 au 09), la Fifa a décidé d'envoyer 2 émissaires (Veron Musengo Omba et Segbe'Pritchett) afin de permettre à l'instance suprême du football mondial de voir clair dans le dossier. Ceux-ci sont chargés des Associations Francophones et des Caraïbes. Il s'agissait aussi de mettre fin au bras de fer qui oppose le camp Salaha Baby à Bavieux Touré. Arrivés à Bamako, le mercredi 01 novembre 2017 à 14h35, par un vol d’Air France, tour à tour, ils ont été reçus par le Segal Segui Kanté de la Fémafoot, les Huissiers qui étaient chargés de donner les documents aux délégués pour la délocalisation de l'assemblée générale du Gouvernorat à l'hôtel Olympe. Le jeudi matin, à 08h30, le candidat Salaha Baby et trois de ses colistiers (Abba Mahamane, Moussa Konaté et Yeli Sissoko) ont été reçus. Ils ont échangé avec les émissaires de la Fifa pendant près de 3h00 d'horloge. Puis, Bavieux Touré et trois de ses colistiers (Sekou D. Keita, Boubacar Karamoko Coulibaly et le Colonel-major Diabaté) se sont rendus à l'hôtel de l'Amitié pour un peu plus de 2h00 de d’échanges. Après ces différentes audiences, les deux émissaires de l'instance suprême du football mondial se sont rendus chez le ministre des Sports, qui leur a accordé une audience. Une audience demandée par le secrétaire général de la FMF pour la circonstance. La rencontre s'est tenue dans une ambiance (bon enfant). Cependant, le ministre a été très clair : il a demandé aux émissaires d'appliquer les textes qui régissent le football malien. «Que chacun reste derrière la loi pour que cette crise qui n'a que trop duré soit résolue définitivement», a-t-il recommandé. Il a également répondu aux préoccupations des émissaires à propos de l'engagement de l'État. Pour boucler cette journée marathon, les émissaires de la Fifa ont rencontré les deux candidats Bavieux Touré et Salaha Baby, sans accompagnants. Au final, les émissaires de la Fifa n'ont reconnu aucun bureau élu, et ont demandé aux deux candidats de surseoir à toutes les activités, jusqu'à ce que la Fifa se prononce sur ce dossier. Après le dépôt du rapport de ses émissaires, le conseil d'urgence de la Fifa siégera pour donner la conduite à tenir au Mali. Sa réponse doit tomber dans un bref délai. Très probablement, on s’achemine vers un comité de transition qui prendra les manettes pour une période allant de trois à six mois. Ousmane Traoré dit Man Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here