Insécurité au Centre et au Nord du Mali : JNIM revendique des attaques contre l’armée et les casques bleus

82
Le groupe de soutien à l’Islam et aux Musulmans a, comme à son habitude, rendu public un communiqué, le mercredi 15 novembre dernier, dans lequel il revendique plusieurs attaques contre l’armée et les forces internationales. Ainsi, dans ledit communiqué, le groupe dirigé par Iyad Ag Ghali affirme que dans la nuit du 10 au 11 novembre, ses éléments ont posé une mine qui a explosé au passage d’un convoi onusien près de Boni, dans la région de Mopti.  Bien qu’il soit difficilement vérifiable, le groupe prétend avoir tué au mois deux casques bleus et détruit du matériel militaire. Dans le même communiqué, il déclare aussi avoir lancé une attaque contre un poste de l’armée malienne à Ansongho, deux jours plus tôt, tuant trois militaires et mettant en déroute les soldats français de l’opération Barkhane. Pourtant, un communiqué de l’armée déclarait que la dernière attaque a Ansongho a plutôt tourné au désavantage des assaillants qui ont perdu un membre ainsi que du matériel militaire. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here