“A la croisée des chemins” : Un concept pour magnifier l’inter-culturalité et l’ouverture aux autres

Du 17 au 27 novembre prochain, Bamako, Kayes et Sikasso vont vibrer sous le rythme des conférences, musique, théâtre, cinéma, danse et mode, grâce au projet cultuel dénommé “A la croisée des chemins”. Il est porté conjointement par l’ambassade de la République Fédérale d’Allemagne au Mali et l’institut français. “A la croisée des Chemins” est un projet qui offre l’opportunité de traiter de l’inter-culturalité et de l’ouverture aux autres. Il va permettre de valoriser l’apport de la culture aux différentes problématiques de l’intégration des jeunes mais aussi de leur insertion. RAM Africa New York Ce nouveau concept culturel basé sur la migration a été expliqué aux hommes de média au cours d’une conférence de presse à l’institut français. C’était le mardi 7 novembre 2017 sous la présidence de Corine Micaelli, Directrice de l’institut français, Benjamin Reiner, premier secrétaire de l’ambassade d’Allemagne au Mali et plusieurs partenaires. Son coût est évalué à 17 500 euros soit plus de 11 millions de FCFA. La conférence inaugurale de cette manifestation culturelle liée à la migration se tiendra à l’université de Kabala, le vendredi 17 novembre prochain. Elle portera sur le thème “Quel langage commun ?”, avec des conférenciers comme Jean-Louis Sagot-Duvauroux de la France et Richard Toé du Mali. Selon les organisateurs, ce projet s’adresse au grand public à travers les différentes manifestations tout en visant certaines cibles telles que les artistes, les étudiants, les jeunes scolaires. Au cours des quelques jours, les sites vont vibrer au rythme de concert, danse, théâtre, défilé de mode. C’est un espace de rencontre, d’échange entre les communautés. L’évènement entend s’inscrire et se maintenir dans la conscience collective. L’importance de la question migratoire à travers son apport positif est essentielle dans la culture et les pratiques artistiques. Son ambition est de sensibiliser le grand public par une double question qui est : “comment la migration sert la culture et comment la culture sert la migration ?”. De l’avis des organisateurs, le débat d’idées représente la colonne vertébrale de l’évènement. Les nombreux thèmes relevant de la migration et des métissages seront abordés sous forme de conférences-débats. La participation des intervenants du Mali, de la France et d’ailleurs issus de disciplines variées et de parcours singuliers, est attendue. Drissa Togola Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here