Agence EDM SA de Faladié : Une communication défaillante

A l’agence EDM de Faladié, les agents n’en font qu’à leur tête. Et ne vous fatiguer pas à vouloir échanger avec eux, car ils ne veulent rien comprendre de vos plaintes et observations. C’est en tout cas ce qui s’est passé hier à 11 h 45 quand nous nous sommes transportés dans les locaux de l’agence EDM de Faladié. A la réception, nous avons demandé à rencontrer le chef d’agence. Il nous a été indiqué que ce dernier est sorti. Nous avons demandé à nous adresser au service en charge d’enregistrer les plaintes. La réceptionniste nous a montré celle qui est à sa droite, qui à son tour nous a demandé de patienter. Finalement, la même réceptionniste nous appelle au comptoir pour nos réclamations. Nous avons expliqué que nous trouvons anormal qu’EDM se permette d’inscrire des sommes payées sur sa facture. Elle a expliqué que c’est parce que le paiement effectué l’a été après l’édition de ladite facture. Effectivement le paiement en question a été effectué le lundi 13 alors que la facture avait été éditée le jeudi 9 novembre 2017. Cependant, le vendredi 10 EDM a opéré une coupure pour en effectuer le rétablissement le lundi 13. Mais EDM n’a pas daigné déposer la seconde facture. C’est quand cette seconde fracture est déposée que le client, habituellement, payait la première, ce, depuis des années. C’est alors que le lendemain 14 la nouvelle facture est tombée avec la mensualité déjà payée et celle en cours. Sur cette nouvelle facture, il est indiqué : “Payable avant le 30/11/2017. Le non-paiement à la date d’échéance entraine la suspension sans autre préavis. La reprise ne surviendra qu’après règlement des sommes dues avec les frais de poursuite en sus “. Cette formule consacrée est habituellement sur toutes les fractures, mais EDM ne coupait à date échue. Aujourd’hui qu’elle change système de recouvrement, elle ne se donne pas la peine de communiquer avec les clients, elle impose ce système malveillant. Nous avons expliqué que nous souhaitons que EDM tienne compte de la disponibilité financière des clients pour réclamer ses sous. Etant entendu que la consommation est mensuelle, la facture est aussi mensuelle, les salaires sont également payés par mensualité au Mali et non par quinzaine, il n’est pas bienveillant d’imposer un paiement par quinzaine. C’est mieux par contre d’observer une période d’un mois pour le paiement pour ne pas imposer deux paiements dans le mois. Celui qui a fait un paiement courant novembre ne devrait pas être obligé de payer avant le 30 novembre une facture déposée le 14 novembre, donc dans 15 jours. A noter également que la période de facturation mentionnée sur la facture en question s’étale du 27/09/2017 au 31/10/2017, donc plus d’un mois. Ce qui occasionne une surfacturation abusive de 130 francs le KWh au lieu de 109 francs dès lors que l’on dépasse 200 KWh. Autrement dit, celui qui consomme 200 KWh par mois, il ne paiera que 21 800 francs par mois. Mais lorsque EDM lui adresse une facture de plus de 30 jours, au lieu de payer les jours supplémentaires au tarif de 109 l’unité, il sera facturé plutôt 130 l’unité. En observant bien la facture de ce client, il paye 63.245 F pour le compte du mois d’octobre pour payer jusqu’à 88.863 F en novembre (tout un salaire). Soit une augmentation de plus de 25.000 F, sans nouvelle installation et avec la saison froide qui s’installe. EDM ne saurait en donner aucune justification et le client ne peut que s’en remettre à Dieu. Mais la vérité est là, les mois comptent souvent 25 jours à EDM et parfois 35 jours. Voir facsimilé : un mois de 34 jours. Dans tous les cas, EDM ne perd rien, c’est le client qui perd. Du vol déguisé. Avec 1 million d’abonnés, cela fait gagner des dizaines de millions par mois sur le dos des contribuables. Au même moment, allez savoir ce que font les agents d’EDM chez eux et dans leurs services. En définitive, EDM doit revoir sa comptabilité. Nous n’aurions pas écrit si la bonne dame, au lieu de recueillir nos doléances pour son chef, ne nous avait pas signifié, au bout de l’entretien, que l’agence ne règle pas une telle situation, et qu’il faille que nous nous adressions à la Direction. Nous avons alors préféré prendre l’ensemble du peuple malien à témoin, pour nous adresser à cette direction, et aux plus hautes autorités du pays à commencer par le Président de la République, pour signifier que nous ne comprenons pas pourquoi ces agents agissent directement dans nos maisons mais ne sont pas capables de transmettre nos doléances à qui de droit. Celui qui s’est adressé à l’agence ne doit rien à ce jour à EDM contrairement à ce qui est maladroitement mentionné sur s facture. Il a simplement souhaité qu’EDM observe la durée d’un mois entre le dépôt de la facture et la date de paiement. Que EDM ne doit pas se référer à la période de consommation qui n’est ni une facture ni une pièce justificative du montant à payer. Comment pourrait-on, à la fin du mois, payer une facture qui n’est pas déposée ? Pourquoi prendre du temps à déposer la facture et ne pas donner le même temps, ni plus ni moins, au client pour payer ? Qui est alors roi entre EDM et son client ? Certainement EDM qui ne satisfait sa clientèle sur aucun plan. Les coupures sont imprévisibles, et si vos matériels en prennent un coup sérieux, tant pis pour vous car EDM décline toute responsabilité. Nous pourrons passer toute la journée à égrener les défaillances de cette boîte, mais nous avons d’autres chats à fouilleter. Mamadou DABO Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here