Election communale et régionale du 17 décembre 2017 : Vers un report du scrutin ?

Bien que le décret de convocation du collège électoral n’est pas « rapporté », il y a de fortes chances que les élections du 17 décembre soient reportés. Les mouvements armés et une partie de la classe politique optent pour le report et le ministre Tiéman Hubert Coulibaly de son coté souhaite l’inclusivité lors de ces élections. Face donc à cette situation, le gouvernement prendra bientôt une décision pour le maintien ou le report du scrutin. Bien que le décret de convocation du collège électoral n’est pas encore abrogé , il y a de fortes chances que les élections du 17 décembre soient reportées. Pour preuve, les mouvements armés et une partie de la classe politique optent pour le report et le ministre Tiéman de son coté prône l’inclusivité lors de ces élections. Et, il ne veut pas laisser une partie au bord de la route. De deux chose l’une. Soit le ministre maintient le scrutin, et là, on ne parlera plus d’ « inclusivité », soit il reporte pour qu’il y ait la sécurité mais aussi pour mettre ce temps à profit pour trouver une date consensuelle. Etes-vous optimistes pour la tenue des élections à la date indiquée ? Selon le ministre Tiéman : « Il y a un décret qui a été adopté en conseil des ministres, ce décret est encore valable, il n’a pas été abrogé. Il y a un dialogue politique entre le ministre de l’administration et les mouvements armés qui ont publié un communiqué demandant le report. Le mercredi 15 novembre, nous avons réuni le cadre de concertation des partis politiques pour examiner cette situation et les conclusions ont été qu’il faut un processus inclusif au Mali. Nous ne devons pas nous mettre dans une position qui engendrerait une rupture, les discussions continuent et le gouvernement exprimera sa position. Nous viendrons certainement devant l’opinion nationale et internationale pour donner notre point de vue la dessus». Même si le ministre n’a pas clairement dit qu’il y aura un report, c’est ce qui sous entend cette déclaration. Il doit rendre compte au Premier ministre, Abdoulaye Idrissa Maïga les différentes rencontres qu’il a eu à faire avec les acteurs. C’est à la suite de cela que le gouvernement prendra bientôt une décision pour le maintien ou le report du scrutin. Aux dires de l’ambassadeur de France au Mali, Evelyne Decorps, le gouvernement malien sait que l’Union Européenne (UE) est pleinement engagée pour que toutes les élections, quelque soit les dates, aient lieu dans la plus grande transparence. « La Cma a exprimé son opinion, je crois que le gouvernement malien l’a entendu et après il appartient au gouvernement malien de prendre une décision avec tous les éléments dont-ils disposent », a précisé la diplomate Française. Aguibou Sogodogo Source : Africatime Africatime

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here