Journées « Open Africa »du 21au 23décembre 2017 à Bamako : Dire aux Chefs d’Etats de supprimer le visa entre pays africains !

Du 21 au 23 décembre prochain, Bamako abritera les journées « Open Africa », qui signifie Afrique ouverte. Cette activité est initiée par la Global Shapers Community ou communauté des jeunes influenceurs. Il s’agit proprement dit de l’accueil des Shapers africains qui ont décidé depuis l’Afrique du Sud de faire le tour du continent noir à bord d’un car dénommé « Uruhu Bus » pour véhiculer le message d’une Afrique sans frontière dans laquelle voyager ne serait pas synonyme de contrainte en matière de visa et de barrière douanière. L’information a été donnée le mardi lors d’une conférence de presse organisée par les Huts de Bamako (Réseau des Shapers du Mali) au Crêp’ riz Café au quartier Bamako-Coura. La conférence de presse placée sous la houlette du Curator (Président) des Huts de Bamako, Hamidou Doumbia, s’est déroulée en présence de Haby Fané, Mamadou Traoré, tous deux Shapers. D’entrée de jeu le jeune Curator Hamidou élu pour un an a présenté le Hut de Bamako, dont l’organisation mère n’est autre que Global Shapers Community, à but non lucratif fondée en 1971 à Davos en Suisse par Klauss Schwab. Selon lui, Global Shapers Community est un moyen fort pour relier les jeunes à travers le monde. A ses dires, cette communauté de jeunes est rattachée au Forum Economique Mondial. Il a indiqué que l’organisation est composée de jeunes âgés de 22 à 33 ans. Le Hut de Bamako fondé en novembre 2011 par Birama Konaré, comprend aujourd’hui une vingtaine de Shapers, a souligné Doumbia. Abordant les activités menées par le réseau, il a mis l’accent sur la sensibilisation des jeunes aux élections de 2013, le soutien aux enfants orphelins, la dotation gratuite du lycée FilyDabo en Wifi etc. Haby Fané, a fait la restitution de Shape Africa 2017, rencontre régionale annuelle des hubs d’Afrique, pour réfléchir et échanger sur les problématiques propres au continent africain. Quatre Shapers maliens dont elle-même avaient participé à cette rencontre qui s’est déroulée à AddisAbeba en Ethiopie. Selon Haby, ce séjour a été très riche intellectuellement et culturellement pour les 70participants. Parlant des journées open Africa, Hamidou Doumbia a dit que plusieurs pays ont déjà été traversés par la délégation qui a quitté l’Afrique du Sud. A l’entendre, l’objectif de cette tournée symbolique c’est faire le plaidoyer auprès des Chefs d’ Etats pour la suppression de visa entre les pays africains en vue d’assurer un développement inclusif du continent. Il s’agit de préparer le terrain afin cette proposition soit soutenue au 30ème sommet de l’Union Africaine prévue en février 2018 a-t-il déclaré. On ne peut pas parler de monde sans jeunesse, a mentionné Doumbia. Avant d’ajouter qu’en réalisant ce projet, les jeunes poseront les jalons pour le développement de l’Afrique. Au menu de cette activité open Africa à Bamako, Haby a indiqué entre autre des conférences et panels de discussion ; des rencontres avec des personnalités du Gouvernement et de la société civile et une journée culturelle. Pour conclure Hamidou a laissé entendre que les sources de financement du réseau se reposent sur le sponsoring. Jean Goïta Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here