Présidentielle de 2018 : Dr Hamadoun TOURE, il n’y a pas de génération spontanée en politique !

58
Lors de l’élection présidentielle de 2013, , il y avait environ, 27 candidats avec des fortunes diverses. Alors que les doyens étaient à leur 4ème ou 3ème tentative, certains étaient à leur 2ème tentative et les autres étaient à leur toute première essaie. Chacun des candidats avait des arguments et un programme à faire valider par le peuple. IBK a été plébiscité par le peuple parce qu’il a pensé qu’il pouvait ramener l’ordre dans la République et dans le pays, faisant référence à son passé de premier Ministre d’Alpha Oumar KONARE. A l’époque il s’est comporté comme à poigne. Son expérience, son franc parlé, son engagement son patriotisme, et son verbe tranchant sous l’ère d’Alpha Oumar KONARE avait fini d’embarquer le peuple et la junte militaire. Le candidat Soumaïla CISSE avec son expérience de la gestion gouvernementale, et internationale parait-il n’a pas été le choix des maliens, disons-le ouvertement. Il a accepté de prendre son mal en patience, afin de donner du temps aux maliens d’apprendre de leur choix, et se donner un temps aussi pour le comprendre. C’est cela exactement le processus qui permet de découvrir réellement la capacité d’un dirigeant politique. Ils ont tous au début de bonnes idées pour attirer l’attention du peuple et une bonne saveur, puis elle devient nauséabonde une fois élu. Malheureusement pour le peuple, la saveur a été nauséabonde dès le départ du quinquennat d’IBK à travers plusieurs actes nuisibles à la bonne gouvernance qu’il avait promis au peuple de combattre dans des discours officiels. En fait le temps a été donné au temps, et le peuple a tout compris. Les promesses n’ont pas été ténues et le mal auquel, un remède devrait être trouvé le plus vite possible, s’est empiré. L’homme ne se découvre que lorsqu’il se mesure aux difficultés. Et bien IBK a été découvert. Ce rappel est nécessaire, pour situer les futurs nouveaux candidats à l’élection présidentielle de 2018. Comme un philosophe antique le disait : ‘’De rien, rien ne peut sortir’’. C’est-à-dire qu’il n’y a pas de génération spontanée en politique. Elle se base toujours sur un ancien socle, connu ayant enduré plusieurs difficultés, tout en restant au près du peuple aussi bien dans le bonheur que dans le malheur. C’est dans ces conditions que le Dr Hamadoun TOURE, veut défier toute cette classe politique, notre soutien permanent à laquelle, le peuple malien doit un crédit. Ce crédit est véritablement à la classe politique qui a été dans l’arène depuis 1992 et qui continue d’y être, avec le visage couvert de poussière, de sueur et de sang, et qui s’efforce vaillamment de vaincre. Dans sa volonté, elle peut se tromper, elle s’est même trompée, elle peut monter, puis tomber, et elle est même tombée encore, parce qu’il n’y a pas d’effort sans erreur, et sans défaut. Cette classe politique qui connait la grande dévotion et qui se dépense chaque jour pour une cause valable, qui au mieux connait à la fin le haut accomplissement du triomphe et qui au pire si elle échoue tout en ayant fortement osé, nous amène à penser que sa place ne sera jamais celle des âmes froides sans expérience, des âmes timides qui pensent que toute chose est du beurre à couper, des âmes qui ne connaissent ni victoires, ni défaites. Le peuple semble comprendre désormais le processus qui permet de trier la bonne graine de l’ivraie. Tout comme il n’y a pas de génération spontanée en politique, il n’y a pas de MOZART de la politique, même s’il est vrai que les choix politiques ne sont pas figés, et qu’il y a toujours une alternative. Tout candidat n’est pas MACRON, lui qui est allé chercher d’abord de l’argent à la Banque Rothschild, avant de poser sa valise à l’Elysée, en perdant de l’argent, car il savait que son destin serait politique. Le Parti socialiste lui a dit ceci : « Fais tes preuves, commence par le bas » il n’est pas arrivé à le faire. Avec l’appui de François HOLLANDE devenu président, il fut plus facile à MACRON de rentrer à l’Elysée ou dans n’importe quel Cabinet Ministériel que d’accéder à la commission administrative d’une section du Parti socialiste. Avec l’expérience et le temps, Hollande reconnaissant a fini de lui céder sa place, parce qu’il a été là au moment où peu se présentait à ses côtés où personne n’y croyait. Le peuple veillera à cela en 2018, nous n’en doutons pas. Alors nous posons les questions suivantes au Dr Hamadoun TOURE pour mieux le connaitre. Quand avez-vous été au côté du peuple ? Quelles solutions avez-vous pour tirer le Mali du gouffre dans lequel IBK l’a mis ? Quelle est votre vision pour l’émergence socio-économique et culturelle du Mali d’ici 2022. Avez-vous construit un taudis dans votre Goundam ? Avez-vous déjà publié un livre pour les intellectuels maliens, africains et du monde ? Combien de cadres maliens avez-vous appuyé pour intégrer à l’Union Internationale des Télécommunications (UIT) ? Quelles relations avez-vous avec vos voisins ? Avez-vous la carte de l’Association IRGANDA ? Combien d’enfants parrainez-vous dans les villages SOS du Mali et à l’AMALDEME ? Combien de Lyciens ou d’Etudiants de Goundam logent-t-ils chez vous ? Combien de chiens méchants habitent avec vous ? Avez-vous une porte si petite soit-elle pour entrer chez le Président MACRON ? Avez-vous vos entrées chez les syndicalistes chefs d’Etat de la sous-région ? Le peuple a besoin de vous connaitre d’abord, car vous êtes novice en politique. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here