Dr Hamadoun Touré lors du 6eme anniversaire de l’association Cala-Cala “Malgré nos potentialités énormes, nous ne parvenons toujours pas à développer notre propre pays”

Le collectif des Associations de Lafiabougou ” Cala-Cala ” a célébré, le samedi 11 novembre, son 6ème anniversaire à travers des séances de lecture du Saint Coran exécutées par une vingtaine d’imams de la commune IV. La cérémonie était parrainée par l’ancien secrétaire général de l’Organisation internationale des télécommunications (Oit), Dr Hamadoun Touré, en présence de la présidente du collectif, Ramatoulaye Samoura. Selon la présidente de l’association Cal-Cala, ce 6ème anniversaire est placé sous le signe de la cohésion et de la reconnaissance au tout-puissant Allah. “Les années précédentes, nous organisions des activités folkloriques, mais cette année nous avons voulu magnifier l’anniversaire du collectif par des séances de lecture du Saint Coran, une façon pour nous de rendre grâce à Dieu et implorer son pardon ainsi qu’en formulant des bénédictions auprès de lui pour que notre organisation puisse atteindre ses objectifs”, a-t-elle ajouté. À la croire, le collectif est composé de 37 associations exerçant dans le reboisement, l’organisation des campagnes de sensibilisation de lutte contre certaines maladies, notamment la fièvre hémorragique, le virus Ebola. Et d’ajouter que le nom Cala-cala signifie non en langue tamashek. “Nous rejetons tout ce qui est négatif. Nous faisons la promotion de la scolarisation des filles, de la bonne gouvernance et des valeurs sociétales africaines. Nous participons aux campagnes de lutte contre l’insécurité routière”, a-t-elle précisé. Recherche de bailleurs de fonds pour financer les projets de développement de la commune IV À ses dires, le collectif est résolument engagé dans la recherche des bailleurs de fonds pour le financement des projets de développement de la commune IV, à travers la réinsertion socioprofessionnelle des femmes, le pavage des rues de la commune, le développement des activités de transformation des produits agricoles. Elle a mis l’occasion à profit pour rendre un vibrant hommage à la présidente de l’Association pour le développement de l’Afrique (Ada) pour ses actions en faveur de la population du Mandé, caractérisées par la donation de 12 lits, de 20 matelas et plusieurs matériels sanitaires au centre de santé de la localité. Cependant, elle a déploré le manque de réactivité des plus hautes autorités de notre pays, suite aux différentes sollicitations de son collectif. “Nous avons adressé sans suite plusieurs correspondances sollicitant des appuis dans le cadre de l’exécution de notre programme d’activités. Nous rendons un vibrant hommage au Dr Hamadoun Touré pour avoir répondu à notre sollicitation en acceptant de financer l’un de nos projets à hauteur de 4,6 millions de Fcfa”, a-t-elle laissé entendre. Le Mali regorge d’énormes ressources humaines à travers le monde Quant au parrain, il a salué les leaders religieux qui ont accepté de participer à ces différentes séances de lecture du Saint Coran afin de formuler des bénédictions pour le Mali, en particulier pour la commune IV car, dit-il, le développement de tout pays passe par le développement communautaire. “La plupart des pays que j’ai visités qui avaient le même niveau de développement que le Mali ont connu des progrès énormes parce que les populations de ces pays ont accepté de travailler. Donc, personne ne viendra faire le Mali à la place des Maliens”, a-t-il renchéri. À le croire, le Mali regorge d’énormes ressources humaines à travers le monde car, précise-t-il, les Maliens sont presqu’incontournables dans plusieurs secteurs de plusieurs pays dans le monde. “Malgré nos potentialités énormes, nous ne parvenons toujours pas à développer notre propre pays”, a-t-il déploré. Évoquant la crise multidimensionnelle qui secoue notre pays, il dira que la solution à la crise malienne est au Mali et non ailleurs. “Pour régler définitivement le problème malien, il faut un véritable dialogue inter maliens”, a-t-il conclu. Boubacar PAÏTAO Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here