Le président de la fédération des sections du RPM de Ségou, Soumana Mory Coulibaly “Le bilan d’IBK joue vraiment en sa faveur pour être réélu en 2018”

“A Ségou, le Rpm et ses alliés veulent rafler tous les sièges lors des élections régionales du 17 décembre” Désigné président de la Fédération des sections du Rassemblement Pour le Mali (Rpm) de Ségou, Soumana Mory Coulibaly est très déterminé à réaliser un bon score aux prochaines élections régionales du 17 décembre. Pour ce faire, le Rpm est en alliance avec tous les grands partis de la Convention de la majorité présidentielle (Cmp). Ces élections, dira-t-il, sont un avant-goût de la Présidentielle de 2018. Selon lui, le bilan d’IBK est en sa faveur pour qu’il brigue un second mandat. Le Rassemblement Pour le Mali (Rpm) est désormais à pied d’œuvre pour préparer les prochaines élections, notamment les Régionales qui se profilent à l’horizon. Ces élections sont prévues pour le dimanche 17 décembre et l’ouverture de la campagne commencera le 2 décembre pour être close le 15 du même mois. Après le dépôt de différentes candidatures par les partis politiques et des indépendants, place maintenant aux préparatifs. Du côté du parti au pouvoir, le Rassemblement Pour le Mali (Rpm) les choses avancent très bien. L’objectif est très simple : faire élire le maximum de listes au niveau de différentes localités afin de mieux préparer la Présidentielle de 2018. Pour atteindre cet objectif, le Parti a mis en place une nouvelle stratégie. Il s’agit bien de la désignation des directions de campagne dans chaque cercle afin de coordonner la campagne au niveau des différentes localités afin de mobiliser le plus grand nombre d’électeurs. A Gao c’est l’actuel Premier ministre, Abdoulaye Idrissa Maïga qui assure la présidence de la Fédération des sections, tandis que le ministre de l’Agriculture, Nango Dembélé, est le responsable de la Fédération de Sikasso. L’ancien ministre Mamadou Frankaly Kéïta, non moins secrétaire général de la section Rpm de la Commune I aura en charge le district de Bamako. Il a été désigné à l’unanimité président de la Fédération des sections de la capitale. Sans grande surprise, le président de la Fédération des sections Rpm de Ségou s’appelle Soumana Mory Coulibaly, non moins directeur général de l’Office national des produits pétroliers (Onap). Ce choix n’est pas fortuit pour qui connait la qualité de mobilisation de ce natif de Yangasso, en période électorale. Dans un entretien à bâtons rompus, le président de la Fédération des sections Rpm de la 4ème région, se dit très fier de cette confiance que le Rpm lui accorde et rassure quant à la tenue des élections régionales. La raison évoquée est très simple : “Politiquement, Ségou reste la région la plus stable. Il n’y a aucun problème particulier entre nous. Pas d’animosité. Les gens se parlent, malgré la divergence politique. Vraiment, je suis très fier d’être le président de cette fédération. Dieu merci, tout se passe très bien”, nous a confié Soumana Mory. Une liste honorable pour la Convention de la Majorité Présidentielle (Cmp) S’agissant des élections régionales, le Rassemblement Pour le Mali (Rpm) a fait des alliances avec plusieurs partis politiques, notamment ceux de la Convention de la majorité présidentielle (Cmp) et de l’opposition. Il s’agit de l’Adema, de la Codem, du Cnid, de l’Asma-Cfp, de l’Um-Rda, Yéléma, Fare, Miria, Apr, Modec. Sans oublier Sadi, Apm-Maliko, Mpr, Udd, Parena, Ufd, Ps Yelema Coura, Uda, Pdes, Urd ou Pids dans certains cercles. “A Ségou, nous avons élaboré une liste honorable pour la Convention de la majorité présidentielle. C’est pour vous dire qu’il y a déjà une union sacrée autour de la liste régionale au niveau de Ségou. Nous sommes ensemble avec tous les grands partis politiques qui ont réalisé de très bons résultats lors des dernières communales au niveau de différents cercles, notamment à Barouéli, Bla, Macina, Niono, San, Ségou, Tominian” précisera Soumana Mory Coulibaly avec une grande fierté. Sur la liste régionale de Ségou, le Rpm et ses alliés veulent rafler tous les 2/3 des 45 sièges. Le parti au pouvoir est tête de liste dans cinq cercles, notamment à Ségou, Bla, Tominian, Niono et Barouéli. Pour la liste régionale, c’est le président sortant, Siaka Dembélé du Rpm qui est tête de liste Rpm avec Babougou Traoré de l’Adema. Dans le Cercle de San, la tête de liste vient de l’Adema tout comme à Macina avec M. Doucouré de l’Asma comme tête de liste. En tout cas, les différentes alliances prouvent à suffisance que la Convention de la majorité présidentielle (Cmp) se porte bien. D’où le satisfecit du président de la Fédération Rpm de Ségou : “Nous sommes très satisfaits de ces alliances avec les différents partis. C’est ça l’un de mes objectifs en tant que président de la Fédération. Il s’agissait de faciliter et négocier des alliances. Et nous n’avons eu aucune difficulté pour le faire parce que nous étions en mesure de parler et convaincre nos alliés”. Avant l’ouverture de la campagne prévue pour le 2 décembre, une direction de campagne dirigée par Soumana Mory Coulibaly a été mise sur place par le Rpm et alliés. Cette structure va collaborer en parfaite harmonie avec les autres équipes de campagne de la région. “Notre ambition, c’est de faire une campagne civilisée avec des slogans qui peuvent mobiliser les électeurs. Pour ce faire, nous comptons réaliser des activités au niveau des différentes localités” a-t-il précisé. Comme il aime à le dire, ces élections sont un avant-goût de la Présidentielle de 2018. “Pour nous, les régionales du 17 décembre doivent annoncer la prochaine élection présidentielle. C’est pour vous dire que nous sommes conscients de l’enjeu de ces régionales. Je pense que voter Rpm est une reconnaissance des Ségoviens pour tout ce que le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, est en train de faire pour la région de Ségou” dira-t-il. S’agissant de la Présidentielle de 2018, Soumana Mory Coulibaly a été très clair : “Je suis sûr que le président IBK briguera un second mandat. En d’autres termes, il sera candidat en 2018 compte tenu de son bilan, qui est très flatteur, à mon avis”. Selon lui, la ville de Ségou n’a rien à envier aujourd’hui à Bamako, la capitale malienne. Cela grâce aux différentes réalisations faites sous le régime du président IBK. “Aujourd’hui, Ségou est en train de devenir une ville très moderne à cause des différents projets présidentiels, notamment les infrastructures routières avec l’échangeur multiple au centre de la ville. Les rues goudronées sont partout. En 4 ans, plus de 110 milliards Fcfa ont été investis dans le domaine des infrastructures dans la région. Plus de 55 milliards Fcfa d’investissement dans l’agriculture, notamment à l’aménagement des terres à l’Office du Niger. Sans oublier aussi l’électricité et l’eau potable. Plus de 10 milliards de nos francs ont été investis pour apporter de l’eau potable aux nombreuses populations. Les gens payaient le mètre cube d’eau à 2 500 Fcfa dans certaines localités. Aujourd’hui, ce n’est qu’un mauvais souvenir puisque le mètre cube est vendu à 110 Fcfa seulement. Tout cela grâce au président IBK dont son seul souci est d’apporter du sourire aux couches les plus défavorisées. S’agissant de l’électricité, nous sommes fiers de dire que Ségou ne connait plus de délestage grâce aux différents investissements. Ce sont plus de 10 milliards Fcfa qui ont été déboursés pour soulager les populations de Ségou. Aujourd’hui, l’électricité est gérée par l’Edm-sa à la place des privées dans tous les chefs lieux de Cercle. Ce qui fait que le coût est bas. Il est passé de 280 Fcfa à 130 Fcfa ” a déclaré Soumana Mory Coulibaly. Avant de préciser que beaucoup de localités de Ségou sont dotées de panneaux solaires. Par ailleurs, Soumana Mory fait remarquer que “L’armée a été dotée d’équipements militaires et des avions. C’est pour dire que l’armée a retrouvé la confiance. Je dis avec une grande fierté que le bilan d’IBK joue vraiment en sa faveur pour être réélu en 2018 “ a-t-il conclu. A.B. HAÏDARA Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here