5Elections : Incertitudes sur les scrutins du 17 décembre

46
Prévues pour le 17 décembre les élections couplées rencontrent des écueils qui ont pour noms : insécurité et impréparation à tous les niveaux. Dans les coulisses de la haute administration et dans les grins, des murmures fous font état d’un report imminent des élections du 17 décembre. La raison ? L’insécurité ! Les élections sont organisées pour donner une légitimité aux élus. Si elles se faisaient dans les conditions actuelles, il y aurait trop de frustrés. L’organisation des élections dans les conditions actuelles n’augure pas à un retour de la paix et risque de laisser les plaies béantes. De toute façon, les conditions sur le terrain sont difficiles et exigent des autorités un report. Dès l’annonce du scrutin du 17 décembre 2017, la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) a soulevé des inquiétudes et les attaques connaissent un certain regain au centre et au nord du pays. A vrai dire toutes les composantes du pays sont hésitantes au regard de la situation sécuritaire. Majorité et opposition savent qu’une élection dans ses conditions est intenable. Tenir les élections malgré ce constat d’insécurité, c’est cautionner le gâchis. Après la rencontre du ministre de l’Administration territoriale, Tiéman Hubert Coulibaly, avec les partis les tendances réelles attestent qu’on va vers un probable report nécessaire pour la tranquillité de notre pays. Bara De Dara Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here