À quoi sert un député ? Le mandat du député

L’Assemblée nationale réunit des députés élus pour cinq ans. Chaque député, bien qu’élu dans une circonscription électorale donnée, est le représentant de la Nation tout entière à l’hémicycle. Ainsi, à l’Assemblée nationale et comme dans sa circonscription, chaque député agit et parle au nom de l’intérêt général et non pas d’un parti politique, d’un groupe d’intérêt ou d’une région. Le travail du député à l’Assemblée nationale Comment travaille-t-il ? Pendant la session ordinaire, les députés siègent en séance publique dans l’hémicycle. Ils peuvent également siéger en session extraordinaire sur convocation du Président. Les séances publiques marquent les temps forts du travail du député, mais elles n’en représentent qu’une petite partie. En effet, chaque député est membre d’une commission permanente. Il peut aussi être membre d’une délégation ou d’un office parlementaire. Ces divers organes tiennent chacun plusieurs réunions par semaine. Les députés partageant les mêmes opinions politiques peuvent constituer un groupe politique, s’ils sont au nombre de vingt ou plus. La plupart des députés appartiennent effectivement à un groupe politique. Les groupes tiennent des réunions hebdomadaires pendant lesquels ils fixent leur position sur les débats de la semaine. Les députés consacrent aussi une partie importante de leur emploi du temps à des réunions diverses, et à leur travail personnel de contact, de négociation et de réflexion. Certains d’entre eux représentent l’Assemblée auprès des Parlements étrangers et des institutions internationales. Que fait-il ? À l’Assemblée, le député vote les lois et contrôle le gouvernement. Le vote de la loi Hormis les cas très rares où un projet de loi peut être adopté par référendum, la loi est votée par le Parlement, selon une procédure fixée par la Constitution. Le Parlement vote, chaque année, une centaine de lois et de nombreux amendements, au terme d’un long processus d’étude, de préparation et de discussion. Les amendements sont déposés par les députés à titre individuel ou collectif, par les rapporteurs des projets de loi au nom des commissions qui les désignent et par le Gouvernement. À côté des projets de loi déposés par le Gouvernement, chaque député à titre individuel ou dans le cadre du Groupe politique auquel il a décidé d’appartenir, peut déposer des propositions de loi. Parfois examinées en séance publique – et éventuellement adoptées au même titre que les projets de loi, ces propositions constituent souvent un moyen d’attirer l’attention sur un problème précis ou sur la nécessité de réformer les textes législatifs en vigueur. Le contrôle du Gouvernement Ce contrôle est fait à travers des interpellations des ministres qui sont les représentants du gouvernement. Au cours de cet exercice, les députés interrogent directement les ministres, soit oralement (questions au gouvernement, questions orales sans débat, soit par écrit). Les communications du Gouvernement sont l’occasion pour eux de s’informer et de critiquer un point particulier de la politique d’un ministre. Les commissions permanentes, composées de plusieurs députés, constituent souvent des missions d’information sur un thème précis : problème d’eau, d’électricité, service national, etc. Un député peut être chargé d’établir un rapport d’information sur un sujet déterminé. Les députés peuvent en outre appartenir à une commission d’enquête sur la gestion d’un service public ou chargé de recueillir des informations sur des faits déterminés. Les rapports d’enquêtes sont publiés. Le travail du député sur le terrain Ses moyens de travail : Pour exercer son mandat, le député reçoit une indemnité parlementaire qui assure son indépendance. Il dispose également du concours des services de l’Assemblée nationale pour l’accomplissement du travail législatif ou des missions de contrôle dont il est chargé. Il a un bureau à l’Assemblée et bénéficie de facilités pour ses communications postales, téléphoniques et ses déplacements. Son statut Le député ne peut pas être traduit devant les tribunaux pour les opinions ou pour les votes émis par lui dans l’exercice de ses fonctions. En revanche, comme tout citoyen, il est responsable de tous ses autres actes ; cependant, en dehors des cas de flagrant délit ou de condamnation définitive, il ne peut être arrêté qu’avec l’autorisation du Bureau de l’Assemblée. Le député et le citoyen Le député est le représentant de la Nation, ce qui lui confère, entre autres, l’obligation de participer aux manifestations officielles de sa circonscription. Il est à l’écoute de ses concitoyens qu’il peut recevoir et également visiter. Il s’efforce de trouver une solution aux problèmes qu’ils rencontrent en intervenant auprès des administrations. Il se fait l’écho de leurs préoccupations à l’Assemblée national pour critiquer et faire progresser la législation et améliorer son application. Le député et le développement local Le député se préoccupe du développement économique, social et culturel de sa circonscription, en liaison avec les autres élus. Il est l’interlocuteur privilégié et permanent des maires, des services de l’État, des milieux socioprofessionnels et des associations. Le député et le débat politique Le député est généralement membre d’un parti. À ce titre, il anime le débat politique dans sa circonscription avec tous les habitants. Il est l’acteur principal du débat démocratique quotidien sur le plan local. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here