Commune III : le bilan du Professeur Kalilou Ouattara décrié

82
Le Professeur Kalilou Ouattara est le député de la Commune III du district de Bamako. Il a été élu sous l’égide du RPM au profit de M. Adama Sangaré, le maire du District de Bamako. Quelques années après son élection, le Professeur Ouattara fera défection du parti au pouvoir (le RPM) pour rejoindre l’ADP-MALIBA. Une défection qui n’a laissé personne indifférent et a suscité des contradictions. Pour certains, il est parti pour avoir perçu des pots-de-vin. Pour d’autres, son départ est dû à des raisons familiales. En tout cas, peu importe la raison qui l’a fait partie car ce qui nous intéresse est plutôt son bilan. Chaque député est l’élu d’une seule circonscription, mais il représente la Nation dans sa globalité, car il est investi d’un mandat national, et s’exprime en votant sur un projet ou une proposition de Loi, sur diverses résolutions, motions de censure, nomination etc. Pour faire le faux-fuyant et tenter de défendre l’indéfendable, certains diront qu’un député n’a pas pour mission de bitumer des routes, de construire des écoles ou offrir des châteaux d’eau comme le fait Hady Niangadou en Commune II. Pourtant, à la veille des élections ce sont ses mêmes députés qui viennent promettre aux populations qu’une fois élu, ils prendront en compte tous leurs besoins. Loin de nous l’idée de nous en prendre au Professeur Kalilou Ouattara, cet urologue de renommé international, qui durant sa vie professionnelle était plus ou moins loin de la politique. C’est justement ce qui l’a valu la confiance de la population de la Commune III. On disait de lui, un homme instruit, sage et bien loin de la politique politicienne qui consiste à mentir sans vergogne. En un mot, Kalilou Ouattara était considéré comme un sauveur. Pourtant, depuis son élection à la tête de la Commune III du district de Bamako, l’homme n’a pas réussi à impressionner ses électeurs. Aux dires des habitants de sa Commune, Kalilou Ouattara n’a absolument rien fait pour prétendre bénéficier de leur confiance une deuxième fois. Lisez plutôt ses quelques témoignages… Adama Coulibaly, un homme qui se dit, avoir largement contribué à l’élection du Professeur Kalilou Ouattara. « Je fais partie des personnes qui ont fait en sorte que le Professeur Ouattara soit élu. Je le faisais entièrement confiance, pourtant, il n’a pas été à la hauteur. Nous avons fait du porte en porte ensemble, nous sommes allés dans les différents marchés de la Commune ensemble… Partout, le Professeur Ouattara a fait des promesses. Cependant, nous sommes à la quatrième année de son élection, mais pourtant aucune de ses promesses tenues n’a été respectée », a-t-il dit haut et fort. Et de dire qu’il regrette amèrement d’avoir aidé le Professeur Ouattara. « Moi je me suis joint à lui car malgré son âge avancé, il était resté en marge de la politique. Je me disais qu’à son âge et vu son expérience, qu’il ne pouvait que bien faire les choses. Pourtant, aucune de mes attentes pour la Commune n’a été comblée. Le comble de l’ironie est que lors d’une rencontre tenue dans la maison du Professeur Ouattara sis au point-G, je lui ai demandé au moins de faire en sorte que les eaux de ruissellement qui coulent dans sa rue soient enterrées. Mais vu qu’il est peu soucieux du développement local, il n’a rien fait », dira un autre habitant du Point-G sous couvert d’anonymat. Aux dires de plusieurs habitants de la Commune III, ils n’ont vu le Professeur Ouattara qu’à la veille des élections législatives passées. À en croire certains d’entre eux, ils attendent de voir ce que l’homme reviendra leur dire lors des futures élections. La Rédaction Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here