URD : La restauration de l’espoir en mire

54
La 8e conférence nationale de l’Union pour la République et la démocratie (URD) s’est achevée dimanche soir au Palais de la culture sur fond d’espoir pour le Mali. Selon le président du parti de la Poignée de main, restaurer l’espoir est un défi, mais aucune montagne n’est infranchissable à condition de la gravir en équipe solidaire. Pour restaurer l’espoir du Malien tant déçu, Soumaïla Cissé a invité la société civile à rester mobiliser pour la cause de la nation. D’après lui, pour réussir ensemble demain, leur mobilisation plus que généreuse et solidaire vise à proposer à notre pays plus qu’une alternative, plus qu’une alternance, un véritable projet de gouvernance. "Oui, un projet de bonne gouvernance, un solide et réaliste programme de développement et un pacte national de solidarité sociale et de justice égalitaire. Oui, notre pays a besoin d’une vision claire et affirmée pour plus d’équité et de justice sociale", a-t-il déclaré. La clôture a été marquée par des fortes recommandations, sur des sujets d’actualité, entre autres, la situation sociale du pays, la gouvernance, les orientations, la stratégie pour les échéances électorales régionales et présidentielle à venir et les actions accomplies par l’URD au profit des populations se traduisant par la construction de l’école de Drametou (cercle de Bafoulabé) et l’adhésion des hommes et des femmes de grande valeur à l’URD. Le parti a exhorté le gouvernement du Mali en relation avec l’Union africaine et l’Organisation des Nations unies à diligenter les actions idoines pour mettre fin au trafic de migrants originaires d’Afrique subsaharienne parmi lesquels des Maliens. Hachane Sidy Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here