Attaques terroristes à répétition : Les Maliens désespérés du régime IBK en matière de sécurité !

60
L’insécurité prend des proportions inquiétantes. Chaque jour que Dieu fait, les populations sont victimes d’attaques terroristes partout où elles se trouvent. Une situation qui interpelle le régime en place. Pour les Maliens, la solution réside dans l’action et non dans les discours. Les Maliens semblent désespérer du régime actuel en matière de sécurité. Depuis 2012, le Mali vit une situation instable qui sape les efforts de développement des gouvernants. La gestion actuelle de la crise sécuritaire ne présage aucun espoir. Comme en atteste les attaques à répétition. L’absence de l’Administration et des forces armées et de sécurité(Famas) constitue la preuve palpable de la gestion de cette crise. Les forces armées et de sécurité consacrent leurs forces dans les centres urbains, laissant ainsi les coins reculés à la merci des terroristes et intégristes tapis dans l’ombre. Ils opèrent en toute tranquillité d’où le cri de détresse des populations victimes. L’Etat qui devait prendre leurs préoccupations en compte reste cramponné dans son attitude de faire semblant. Les cris de cœur de cet habitant d’une zone en insécurité frisent avec la réalité : « Depuis des années que nous vivons une situation d’insécurité dans notre localité. Les terroristes dictent leurs lois empêchant ainsi les populations vaquées à leurs affaires. Le développement de la localité a pris court car aucune personne n’est épargnée par cette situation ; forains, éleveurs, l’école. Le péché réside dans l’absence criarde des forces armées et de sécurité. Nous ne comprenons pas le laxisme de l’Etat malien qui ne prend aucune initiative à sécuriser la zone. C’est déplorable que ceux censés nous protéger nous livrent ainsi ». C’est pourquoi, les maliens qualifient de fuite en avant le discours d’affirmer que les autorités se préoccupent de la sécurisation du pays, au contraire, elles se complaisent dans des discours creux en prolongeant la souffrance des Maliens. C’est dommage qu’il en soit ainsi. Tientigui Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here