IBK en visite aujourd’hui à Sikasso : 360 millions de Fcfa pour mobiliser la population

119
Le comble de l’utilisation abusive des moyens financiers, matériels et humains de l’État à des fins électoralistes au profit d’un homme et de son clan ! C’est aujourd’hui mercredi 22 novembre 2017 que le président de la République IBK est arrivé à Sikasso, la troisième région administrative du Mali. Sa visité dans la cité de Kénédougou s’étalera sur 3 jours (du 22 au 24 novembre). La somme de 360 millions de FCFA serait décaissée seulement pour la mobilisation. Et des sommes faramineuses pour les préparatifs de cette visite présidentielle ; cela démontre à suffisance que c’est le comble de l’utilisation abusive des moyens financiers, matériels et humains de l’État à des fins électoralistes au profit d’un homme et de son clan. Ibrahim Boubacar Keita en visite à Sikasso pour 3 jours, 360 millions de FCFA pour mobiliser la population. Comment peut-on parler de développement enfin lorsqu’on cultive dans le peuple « l’esprit de jouissance et de torpeur » qui le maintien au stade de l’immédiateté? En tout cas pour cette visite présidentielle, sur ordre du président de la République, chef de l’État, chef suprême des armées et chef suprême de la magistrature Ibrahim Boubacar Keita, il sera accordé un congé libre pour toute l’administration locale pour les journées de la visite présidentielle, les cours seront suspendus dans les écoles et les frontières seront fermées. L’Assemblée permanente des Chambres des Agricultures du Mali (APCAM) sera mobilisée pour le transport des cultivateurs de toute la région. Les véhicules de la Compagnie malienne pour le développement des textiles (CMDT) seront réquisitionnés pour plusieurs tâches quotidiennes. Cinquante-huit (58 ) groupes de balafon avec un contrat de 125.000 FCFA par groupe vont assurer le spectacle. Trente-deux (32) associations musulmanes de femmes seront mobilisées en raison de 10.000 par personne et par jour. La CAFO Régionale sera mobilisée pour un budget de 20 millions de FCFA par le Ministère de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille. Des jeunes de Bamako et de Ségou mobilisés pour la cause seront transportés par des cars par le RPM contre une prime de 10.000 FCFA par jour et par personne pour participer aux différentes étapes de la visite. Des groupes d’artistes des villages frontaliers du Burkina et de la Côte D’ivoire seront invités par l’APCAM. Il y’aura la mobilisation de toutes les forces de Défense Régionales, de trente (30) éléments de la CCR, trois cents (300) éléments du GMS, de huit (8) motards du peloton moto de la gendarmerie, de cinquante (50) éléments ( Forsat ). Tous les partis politiques membres de la CMP doivent avoir des militants avec des pancartes à l’effigie du président IBK. Le ministre de l’industrie, Mohamed AG Ibrahim, a donné cent (100) photos géantes en couleur à l’effigie du président IBK. Trente (30) membres du BPN RPM sont prévus par la Commission d’organisation avec prise en charge. Dix-huit (18) journalistes de la presse privée proches du régime sont invités contre perdiem, prise en charge hôtel et déplacement. Les perdiems de la presse varient en fonction de l’engagement du journaliste pour la défense du régime. Plusieurs travaux (nettoyage, peinture) en cours dans la ville. Trente-huit (38) députés CMP invités par le RPM. Le maire Kalfa Sanogo mis à l’écart Le maire de la ville de Sikasso, Kalfa Sanogo, mis à l’écart par la Commission d’organisation à cause de son choix d’être candidat aux élections présidentielles de 2018. Le ministre Housseini Amion Guindo de la CODEM, un parti membre de la CMP sera au centre de toutes les attentions pour la réussite du carnaval. Plusieurs rencontres effectuées par le Gouverneur de la région aux familles des notabilités de la ville de Sikasso pour préparer la visite, un budget pour habiller neuf ( 9) notables. Trois (3) hôtels réquisitionnés, le pied à terre en cours de rénovation pour un budget de trente-quatre (34) millions de FCFA. Présence annoncée de l’ensemble des membres du gouvernement et les chefs des institutions de la République. Et l’on s’étonnera après toutes ces dépenses superflues qu’il y ait la famine et que les caisses de l’Etat soient vides, car chacun de ces déplacements de notre président bourgeois engloutit de quoi bâtir des écoles, équiper des hôpitaux, faire des forages… Et comme IBK est celui qui se déplace le plus au monde, faites votre bilan avant 2018. La Rédaction Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here