Tentative d’agression d’un domicile ministériel : Une bêtise supplémentaire

76
Le sport est un secteur comparable à la religion. Il mobilise des fanatiques et des extrémistes. Suite à la tentative d’agression du domicile du ministre Housseini Amion Guindo par des individus, le club des jeunes de la CODEM informe les jeunes qu’un point de presse sera organisé ce mardi 21 novembre 2017 à 16h au centre Olympa pour réaffirmer leur soutien sans faille au ministre. Cette crise est à la fois sportive et politique, et un comité créé un comité de surveillance du domicile du ministre. Au total 200 jeunes de la commune y prennent part. Ce qui s’est passé, avertissent le porte-parole du ministère des sports, ne se reproduira plus jamais. Toute tentative de vandalisme sera réprimée par nos milices sur place. Nous y veillerons personnellement et prendrons nos responsabilités. L’opération bouclier est en marche. housseini amion guindo poulo ministre sport parti codem Le samedi, aux environs de 18H, un groupe de supporters qui appartiendraient au stade malien de Bamako a tenté de vandaliser la maison du Ministre des Sports à Yirimadio. Conscient de l’impunité et de la complicité dont ils bénéficient, ces jeunes, manipulés suite à l’annulation de la finale de la coupe du Mali, ont été heureusement mis en déroute. Face à cette tentative lâche des ennemis de la vérité, le Ministre des sports reste plus que jamais déterminé à ne pas cautionner l’arbitraire, et se réserve le droit d’intenter toute action visant à mettre ces délinquants et leurs complices hors d’état de nuire. Des forces de l’ordre ont été alertées, mais leur destination a été les locaux des départements alors que les scènes se déroulaient à Yirimadio. Des jeunes déchaînés qui étaient venus insulter copieusement un Ministre de la République sans le moindre cri de condamnation gouvernemental comme ça pu être le cas dans d’autres circonstances. Même crainte aujourd’hui pour les ministres de la République qui peuvent pris à partie par des forcenés et des manipulés. Cette histoire est un autre signal pour l’Etat afin de sérieusement garantir la sécurité de nos vrais responsables. Source: Lamine Diallo Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here