Usine d’égrenage du coton de Kadiolo : Les inquiétudes avérées du PDG de la CMDT

65
Samedi 18 novembre 2017, le PDG de la CMDT, Pr Baba Berthé a effectué une visite surprise sur le chantier des travaux de construction de l’usine d’égrenage de coton de Kadiolo. Il s’agissait pour le premier responsable de la CMDT de s’imprégner de l’état d’avancement des travaux, de faire l’état technique des lieux en vue de trouver des solutions aux difficultés existantes sur le chantier. Accompagné de ses proches collaborateurs, parmi lesquels les responsables régionaux de la CMDT, le PDG Baba Berthé est arrivé sur les lieux aux environs de 13h 45 minutes. Au terme d’une visite technique guidée par le responsable du chef du Projet Géo-Coton-Mali, M. Stéphane Rouffy et le responsable chargé du suivi des travaux Boubacar Samaké, le Professeur Baba Berthé et sa suite se sont largement imprégnés de l’évolution des travaux. Il ressort de cette visite technique que l’usine d’égrenage est réalisée à 85% mais beaucoup reste à faire sur les travaux de réalisation des infrastructures liées au fonctionnement de l’usine. Au terme de cette visite technique, le PDG de la CMDT explique que le constat est amer car les travaux n’avancent pas au rythme souhaité. Selon lui, dans le plan de charge de la campagne en cours, une quantité importante de coton est réservée à cette usine, d’où les inquiétudes du PDG sur la lenteur des travaux. Une lenteur, dit-il, qui risque de compromettre les besoins de la campagne en cours, si les dispositions adéquates ne sont pas prises. Suivant les explications techniques M. Stéphane Rouffy, responsable de Géo-coton –Mali, le PDG Baba Berthé se dit optimiste pour le démarrage de l’usine d’égrenage au mois de janvier prochain. Le PDG de la CMDT décide de multiplier les visites techniques pour atteindre les objectifs de la campagne en cours. Quant au patron de Géo coton Mali Mr Stéphane Rouffy, il se dit confiant pour le démarrage de l’usine d’égrenage en janvier, car des équipes en provenance de l’Australie sont en route pour relever ce défi. M’Pè Berthé Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here