Conseil National Ordinaire de la FMA : Ami Kéïta caracole déjà pour un second mandat

La Fédération malienne d'athlétisme organise le 25 novembre prochain au Centre sportif de Kabala son 20e Conseil national ordinaire. L'élection d'un nouveau bureau pour un nouveau mandat de quatre ans, inscrite à l'ordre du jour, constituera le clou de ces assises. Selon le résultat du dépouillement de la commission de validation des candidatures, seule Mme Sangaré Ami Kéïta, présidente sortante, est la seule candidate à sa propre succession. Six postes électifs sont concernés et ce sont les ligues, avec deux délégués chacune et seulement une voix, qui sont éligibles. Les candidatures invalidées font l'objet de contestation par les intéressés, dont le challenger de Ami Kéïta, pour le poste de président. La commission de validation des candidatures, dirigée par Me Modibo Sylla, a invalidé la candidature de Daouda Sogoba et cinq autres pour non respect des critères pour être éligible. Quatre critères étaient retenus, notamment la demande individuelle ou par une ligue, le CV, le casier judiciaire et le certificat de nationalité. A ces quatre critères s'ajoutent un projet de développement en ce qui concerne le poste de président. Dans une lettre adressée à Me Modibo Sylla, les candidats non retenus contestent leur mis à l'écart qui, selon eux, n'est pas statutaire. Au moment le Credo met sous presse, la commission n'avait pas encore statué sur la requête des recalés. Quant à la tenue du Conseil, pour l'instant, personne n’annonce son gèle. Exigences possibles En matière d'association de sport, un bilan tient plus à l'organisation des compétitions et aux résultats qu'à toute autre chose. Sur ce point, la candidate du bureau fédéral caracole déjà devant les autres. Elle et son équipe ont veillé à l'organisation régulière des compétitions majeures de la Fma : championnat national couplé à la coupe du Mali, meetings de San et Sikasso, en passant par les championnats zonaux et nationaux des cadets. C’est fait pendant les quatre années de son mandat qui vient à son terme. Résultats : 271 médailles, dont plus de 80 en or sur le plan sous-régional, régional et international. Seulement, dans le domaine des formations, il y a encore des acteurs qui ont besoin d'être outillés. Mais, les entraîneurs ont été les plus nantis. Un certain nombre de pratiquants, remplissant les critères, ont ainsi bénéficié de bourses. Mme Sangaré, consciente des tâches qui l'attendent, si elle est réélue, veut placer son nouveau mandat sous le signe de la continuité, d'une part et d'autre part, sous le signe de l'aide à la modernisation des ligues, l'élargissement de la formation à d'autres acteurs et l'acquisition de matériel moderne pour la Fma comme le chronométrage électronique. Danté SANGARE Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here