Journées minière et pétrolière du Mali : Une nouvelle impulsion pour recadrer le secteur

Prévues pour trois jours, les 7 èmes journées minières et pétrolières ont officiellement démarré ce mardi 21 novembre dernier à l’hôtel de l’Amitié de Bamako. La cérémonie d’ouverture était présidée par le Premier ministre, Chef de gouvernement Abdoulaye Idrissa Maïga. Elle s’est déroulée en présence de plusieurs membres du gouvernement dont le ministre des Mines, Pr Tiémoko Sangaré, du chef de chef de file des Partenaires techniques et financiers (PTF) et le représentant de la Chambre des mines. Au cours de ces journées qui enregistrent plus de 400 délégués, 70 exposants et 21 sponsors, hauts décideurs des secteurs minier et pétrolier, autorités gouvernementales, investisseurs, prestataires de service et sous-traitants engageront des discussions permettant d’envisager d’éventuelles possibilités d’investissements dans lesdits secteurs. Pour cette 7ème édition, les discussions et réflexions ont été menées autour des préoccupations, à savoir : l’exploitation des ressources minérales intégrées à l’économie comme un facteur de développement durable ; La promotion de l’investissement dans l’industrie minière et pétrolière du Mali ; Les réformes dans la gestion des finances publiques, l’administration et les politiques fiscales (bonne gouvernance) ; Les initiatives pour développer les infrastructures d’appui dans le but de promouvoir les industries extractives du Mali ; Le développement durable et environnemental ; Les potentialités minières et pétrolières du Mali ; Le potentiel de l’extraction aurifère du Mali et les mines d’or en extraction aurifère du Mali et les mines d’or en exploitation et La sous-traitance et passation des marchés aux entreprises d’extraction. Après avoir salué l’initiative qu’il trouve belle, le Premier ministre, représentant le chef de l’Etat, a salué l’apport desdits secteurs dans l’économie nationale. Ils contribuent beaucoup à l’augmentation du budget national. L’arbre ne doit pas cacher la forêt a, cependant, estimé Abdoulaye Idrissa Maiga. Aujourd’hui, les secteurs sont confrontés à d’énormes difficultés a t-il estimé. Cela s’explique, entre autres, par un manque d’organisation, une meilleure visibilité et lisibilité des ressources générées à partir de ces secteurs, une mauvaise politique d’encadrement des personnes qui travaillent dans lesdits secteurs. A ce niveau, le premier ministre a donné comme exemple les orpailleurs. « Total Mali » : Une participation de qualité aux JMP Enregistrant une participation de taille à ces 7èmes Journées des mines et pétrole du Mali, « Total Mali » trouve que c’est un évènement important qui permet de réunir ensemble tous les acteurs de cette chaine. Donc, « Total Mali » en tant qu’un partenaire incontournable dans le ravitaillement de ces sociétés minières en matière d’hydrocarbures ne pouvait ne pas marquer sa présence. Ce faisant, de l’avis du Directeur général de « Total Mali » M. Damien Roques, « il est tout à fait normal pour elle de participer à ces dites journées en tant que partenaire privilégié des sociétés d’exploitation d’or au Mali ». Présente depuis 2014 au Mali, l’entreprise à plus de 20 ans de service. Elle opère soit avec les clients les plus proches, soit les grandes sociétés de la place. Dans le secteur minier, « Total Mali » est considéré comme le gros fournisseur de la plupart de ces sociétés d’extraction de l’or au Mali. Il fournit des hydrocarbures dans les mines de Sadiola, Yatella, Loulou, Wassou l’or, Fékola etc. Avec un tel champ marketing, l’entreprise peut être considérée comme leader au Mali en termes de distribution d’hydrocarbures des sociétés minières. L’accompagnement de « Total Mali » se fait il y a plus 25 ans. Ses hydrocarbures de qualité extraordinaire, sont régulièrement livrés au niveau de ces sociétés et n’ont jamais connu d’interruption. Cela, témoigne de la confiance et surtout de la crédibilité dont a toujours fait montre l’entreprise. Selon son Directeur général, la présence de sa société à ces journées représente un double avantage. D’abord elle permet à l’entreprise de mieux faire connaitre ses produits au grand public, à travers un stand d’exposition. Même si ceux-ci sont déjà connus par l’empreinte de la marque déposée dans le monde. Egalement, à travers elles, « Total Mali » espère avoir de nouveaux clients pour élargir son champ markéting. Et Damien Roques d’ajouter que c’est une opportunité à saisir pour faire aussi la promotion de ces produits. Cela se fait à travers des explications aux clients sur le savoir-faire de l’entreprise afin d’attirer toujours la clientèle vers elle. Parlant de la notoriété de « Total Mali » dans notre pays, le Directeur général dira qu’il existe il y a plus de 40. Depuis, son installation, il n’a jamais dérobé à sa vocation, qui est de fournir à ses clients des hydrocarbures de qualité. Chose que l’entreprise a toujours fait à travers des distributions de produits pétroliers de toutes sortes. Cette distribution se fait avec des clients de commerce général, des transporteurs et des sociétés minières. Aujourd’hui, avec un réseau de station-service, « Total Mali compte 65 stations pompes à Bamako et à l’intérieur du pays. Diakalia M Dembélé Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here