Politique Nationale d’Intégration Africaine : Transformer le handicap en avantage

62
Le Mali dans son souci constant d’une Afrique unie et solidaire mène un combat sans relâche pour transformer le handicap du continent africain en avantage. C’est dans ce sens que s’est ouvert l’atelier de validation du document de la Politique nationale en matière d’intégration africaine du Mali et son Plan d’actions 2018-2022. Ledit atelier de trois jours est une initiative du ministère des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration africaine. Pays continental avec 7243 km de frontières, le Mali se caractérise comme le trait d’union entre sept pays avec lesquels il partage les mêmes communautés ethnolinguistes. La forte détermination du Mali pour la réalisation de l’unité africaine reposent sur des aspects qui sont entre autres : la transformation accélérée de l’économie nationale, la libéralisation de l’activité industrielle et commerciale, l’entrée dans l’économie mondiale, la résolution des problèmes politiques communs. Ainsi, la volonté et l’engagement de notre pays en faveur de l’intégration africaine a permis de réaliser de nombreux acquis, à en juger par les réalisations et chantier en cours dans le cadre de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et de l’Union économique monétaire ouest africaine (UEMOA). Malgré ces acquis importants, le processus d’intégration de l’Afrique en général et de l’Afrique de l’Ouest demeure confronté à des difficultés qui sont d’ordres politique, économique et même social. Sur le plan politique avant l’accession aux indépendances, nombreux étaient les dirigeants africains qui étaient sous l’influence de pseudo tribalisme qui caractérisait l’espace africain. Concernant le plan économique, il est question de la faiblesse du secteur privé africain qui ne permet pas encore de compenser les dysfonctionnements du secteur public pour booster le processus de l’intégration mais aussi l’inégal développement industriel qui engendre une inégalité dans les échanges commerciaux. Enfin, sur le plan social il est important de souligner la méconnaissance du concept d’intégration par les citoyens, particulièrement ses objectifs et les avantages pour les pays. C’est fort de ce constat et se trouvant dans un contexte à la fois complexe et multiforme que le gouvernement du Mali a vu avec intérêt la nécessité de mettre en place une politique nationale en matière d’Intégration africaine qui prenne en compte les dimensions de l’intégration et sa relation avec le développement dans toutes ses spécificités et en lien avec les politiques sectorielles existantes ainsi que les engagements internationaux du Mali en la matière. Sidiki Dembélé Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here