Transports en Afrique de l’Ouest et du Centre : Les pays sans littoral diagnostiquent à Bamako leurs écheveaux

L’Association des acteurs du secteur des transports dans les pays sans littoral de l’Afrique de l’Ouest et du Centre (ATPSL/AOC), a tenu du 9 au 10 Novembre dernier, à l’hôtel de l’Amitié de Bamako, sa 4e réunion statutaire. Au cours de cette rencontre, les participants ont examiné, entre autres points, la situation de l’association depuis sa création, épluché les difficultés rencontrées sur les corridors, les programmes d’actions et le budget 2018. RAM Africa New York RAM Africa New York Aussi, la réunion s’est penchée sur des questions pertinentes, à savoir : partager les préoccupations des membres sur l’évolution récente des échanges dans les corridors. IL était également question d’étudier la nature et l’ampleur des obstacles liées aux échanges intercommunautaires et amener les membres à proposer des solutions afin de rendre plus fluide nos corridors. La réunion s’est déroulée sous la présidence de Ervé Sébastien Ilboudo, président de l’Atpsl-Aoc, non moins directeur général du Conseil des chargeurs du Burkina Faso. Il avait à ses côtés, le président du Conseil malien des chargeurs, Ousmane Babalaye Daou. On notait également la présence des délégations du Niger et de la Centre Afrique. Cette réunion, a expliqué le président de l’association, est une occasion pour ses membres de partager leurs expériences, leurs difficultés et se pencher sur la vie future de l’association afin de relever les nombreux défis. L’ATPSL-AOC a connu des difficultés dans son fonctionnement ces dernières années. Selon Ervé Sébastien Ilboudo, il importe que ses membres puissent resserrer les rangs dans la mesure où, nos pays, en raison de leur enclavement, subissent des coûts énormes pour leur intégration au marché mondial. Par ailleurs, il a noté que son association a pu réaliser quelques activités, au nombre desquelles la participation aux assemblées générales de l’Alliance borderless en 2016 et en 2017, respectivement à Cotonou et à Ouagadougou. Il a aussi signalé que son association a participé à la lutte contre les tracasseries routières sur les corridors et entrepris des négociations avec les autorités portuaires. Conscient du rôle combien important que joue l’Association, son président a invité les membres à redoubler d’efforts pour débarrasser nos échanges commerciaux des pratiques anormales et d’assurer un approvisionnement régulier à nos pays respectifs. Pour ce faire, il a souhaité élargir le champ d’actions des activités, en portant à un niveau plus élevé auprès des organisations sous régionales et internationales, les problèmes spécifiques des pays sans littoral. «Nous devons également nous donner les moyens pour réaliser nos ambitions, mais avec le soutien et l’accompagnement des premiers responsables de nos Etats», a dit le président de l’ATPSL/AOC. Pour sa part, le président du Conseil malien des chargeurs, Ousmane Babalaye Daou, a souhaité que des échanges, sortent des recommandations pertinentes, permettant de booster positivement le secteur des transports dans les pays sans littoral de l’Afrique de l’Ouest et du Centre. Pour rappel, l’ATPSL/AOC a été créée en octobre 2007. Sont but est d’instaurer un cadre de concertation sur les transports et la logistique pour la promotion du commerce extérieur des pays sans littoral de l’Afrique de l’Ouest et du Centre. Cette association est composée de trois pays de l’Afrique de l’Ouest et du Centre, à savoir le Mali, le Niger, le Burkina Faso et la Centre Afrique qui en est à sa toute première participation. Fatoumata DOUMBIA Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here