JNIM dévoile des attaques perpétrées ce mois-ci dans la zone sahélienne

Le groupe de "Soutien à l'islam et aux musulmans" dirigé par Iyad Ag Ghali, a exposé ce vendredi un certain nombre d'opérations militaires dans le centre et le nord du Mali, perpétré ce mois-ci. Le groupe a déclaré, dans un communiqué publié, sur son bras médiatique, la Fondation « Zallaqa », que ses attaques au cours du mois de novembre ont visé une patrouille de police dans la zone de Nongodoum. S’y ajoute une embuscade tendue à l’armée malienne vers Dioungani, village situé à 70 km de Koro, dans la région de Mopti. Selon ce groupe « l'attaque a tué 8 soldats et détruit 3 véhicules militaires ». Le communiqué ajoute que le groupe a perpétré une attaque contre des soldats des pays du G5 Sahel dans le village du Taouremba, situé sur la frontière maliano-burkinabé. « Cette attaque a entrainé la mort de six soldats » selon le groupe. Pour conclure, il affirme avoir fait sauter une mine au passage d’un convoi de la MINUSMA sur l’axe Anefis-Tabankort, dans le Nord du pays, le 14 novembre courant. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here