Migration irrégulière : Une campagne de sensibilisation pour endiguer le mouvement

«Osons rester chez nous pour bâtir notre pays». Le ministre des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration africaine, Dr Abdramane Sylla, a lancé cet appel à la jeunesse lors du point de presse qu’il a animé vendredi dernier dans les locaux de son département. La rencontre visait à informer l’opinion nationale et internationale sur les efforts consentis par le gouvernement en matière de réinsertion des rapatriés de septembre 2013 à nos jours. Il avait, à ses côtés, ses collaborateurs et certains migrants spécialement venus pour l’occasion. En effet, cette conférence intervient quelques jours après la diffusion, sur la chaîne CNN, de vidéos de traitements inhumains et barbares infligés aux migrants en Libye. Depuis des années, vu le difficile contexte de la migration irrégulière, les hautes autorités maliennes avaient procédé à la mise en œuvre d’outils favorisant la réintégration des migrants dans le tissu économique et social. «Le gouvernement n’est pas contre la migration, mais contre la forme irrégulière», a précisé le Dr Abdramane Sylla avant d’ajouter que le gouvernement fera son possible pour mettre fin à cette barbarie. Le conférencier a indiqué que la mise en œuvre du projet de réinsertion et d’insertion des migrants a été financée sur le Budget spécial d’investissement (BSI). En 2016, ce projet a facilité l’insertion et la réinsertion de 775 personnes, notamment dans les secteurs de l’élevage, l’aviculture, le maraîchage, la pisciculture et la formation. En 2017, a poursuivi le ministre, le projet a financé 27 micro-projets en faveur des migrants de retour et permettra de réinsérer 312 autres personnes. Pour l’année 2018, le fonds dudit projet augmentera d’un tiers pour contribuer au financement d’autres initiatives des migrants de retour. S’exprimant sur les actions du gouvernement dans la réinsertion des migrants, le ministre a expliqué que dans le cadre de la mise en œuvre du plan d’action conjoint de La Valette (la capitale de l’Etat de Malte) sur la migration, le Mali a bénéficié de 9 projets à caractère national qui sont, entre autres, la filière anacarde dans les Régions de Sikasso et Koulikoro, l’artisanat, la gomme arabique, l’élevage, la pêche et l’agriculture pour un montant global de plus de 99 milliards de Fcfa. Le Mali a, en plus, bénéficié de 6 projets à caractère régional d’un montant de plus 53 milliards de Fcfa, a révélé le ministre soulignant que la mise en œuvre de ces projets permettra la création des milliers d’emplois en faveur des migrants de retour, des refugiés rapatriés et des candidats potentiels à la migration. Ce sont 800.000 emplois directs qui seront crées, a-t-on ajouté. On rappelle dans la foulée que le gouvernement a procédé à l’adoption d’une politique migratoire afin de mieux gérer les questions liées à la migration en disposant notamment de statistiques collectées au niveau des frontières. Dans le même ordre d’idées, le Dr Abdramane Sylla a souligné que plusieurs ministères (Agriculture, Travail, Fonction publique, Emploi, Jeunesse), et l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) ont, pour la cause, conjointement mis en œuvre le projet «Jeunesse au travail : réduction de la pauvreté». «Ce projet a permis la création de 400 emplois directs, dont 200 environ pour la Région de Mopti et l’amélioration de 1.000 emplois dans la filière agro-alimentaire, dont 500 pour la Région de Mopti», a révélé le ministre. En plus de ces efforts, le ministère a élaboré une campagne de sensibilisation afin de dissuader les migrants. «Mon équipe vient de rentrer de Nara après Koulikoro, Banamba et Kolokani. Cette campagne s’étalera sur tous les cercles et communes du pays», a-t-il souligné. Et d’indiquer que grâce au fonds de l’ambassade des Pays-Bas, le Mali poursuivra la campagne. En outre, le ministre Sylla a saisi l’occasion pour annoncer l’arrivée pour le 24 novembre (vendredi dernier), de 123 rapatriés maliens (dont 70 malades) qui étaient prisonniers en Libye. Le prochain vol est prévu pour le 7 décembre. Mariam F. DIABATÉ Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here