Adama Sangaré à propos de la présidentielle de 2018 : ‘‘L’adema-PASJ n’a pas de candidat qui incarne…’’

Soit il délire ou il joue à un jeu pour sauver son fauteuil à la mairie. Les propos tenus par l’adémiste fieffé M. Adama Sangaré, chez nos confrères de jeune Afrique cette semaine, n’honorent pas du tout le peuple Adema-PASJ qui se bat contre vent et marrées pour une candidature interne du parti à la présidentielle de 2018. Grande déception ! Dans cette interview accordée à ‘‘Jeune Afrique’’ lors d’un séjour qu’il a effectué en France courant semaine dernière Adama Sangaré prend ses autres amis abeille à contre pied. A la question du confrère à savoir si l’Adéma devait ‘‘présenter un candidat à la présidentielle de 2018 ou soutenir la probable candidature d’Ibrahim Boubacar Keïta ?’’ Adama Sangaré répond : ‘‘Personnellement, je souhaite que l’Adéma soutienne la candidature d’Ibrahim Boubacar Keïta. Aujourd’hui, nous n’avons pas de candidat qui incarne suffisamment le consensus au sein de notre parti….’’ A l’interviewé de rebondir sur la même question : ‘‘Il ne faut pas être candidat pour être candidat. Il faut être candidat pour rassembler et conduire l’ensemble de l’Adéma et des Maliens. Être candidat à la présidentielle au Mali dans le contexte actuel nécessite une grande réflexion. On ne peut pas se lever du jour au lendemain et dire qu’on est candidat. Nous devons renforcer nos acquis à la base : nous devons gagner des régions, obtenir beaucoup de députés aux prochaines législatives, et ensuite nous pourrons préparer sereinement la présidentielle de 2023’’. Grande déception dans la famille Adema Pasj. Ces mots sont dits au moment où une grande partie des militants se battent jour et nuit pour une candidature interne du parti à la présidentielle ! Jeu ou délires ! La prmière question que l’on se pose d’abord c’est de savoir pourquoi Adama Sangaré n’a pas laissé la tête de liste au parti présidentiel pour les élections du 17 décembre prochain. Dans l’interview accordée à ‘’Jeune Afrique’’, il revient sur cette question : ‘‘Le RPM voulait être tête de liste et l’Adéma voulait garder la mairie qu’elle gère depuis dix ans. La commission d’investiture de la majorité avait demandé que le candidat du RPM se retire parce que celui de l’Adéma avait plus d’atouts. Nous ne nous sommes pas entendus, donc chacun est parti de son côté’’. Alors, si Adama Sangaré avait vraiment la volonté de soutenir IBK en 2018 pourquoi n’a-t-il pas fait les premiers pas en laissant la tête de liste au candidat du RPM ? Une situation qui prouve a suffisance que les propos tenus par Adama Sangaré sur ‘‘Jeune Afrique’’ sont juste des élucubrations. Par ailleurs ce dernier n’a le choix de se comporter ainsi. Un deal… On ne sait pas concrètement sur quoi ils se sont convenus, mais il existe bel et bien un deal entre Adama Sangaré et pouvoir actuel. Des sources bien introduites soutiennent que Adama Sangaré est le candidat du ‘‘RPM d’IBK’’. Et l’audience accordée à Adama Sangaré par le premier ministre Abdoulaye I Maiga en début novembre en dit long sur la question. De toute façon, Adama Sanagré a intérêt de jouer le jeu en vue de préserver son fauteuil à mairie du district. Normal même s’il a faut se comporter politiquement en voyou. D.Samaké Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here