Pour le développement de la santé communautaire au Mali : L’Epouse du Chef de l’Etat inaugure le «Centre de Vie» de Ouezzindougou

Dans le cadre du développement de la santé communautaire dans notre pays, l’épouse du Président de la République, Mme Kéïta Aminata Maïga, en partenariat avec l’Institut Loris AZZARO de Toulouse, a inauguré le ‘’Care center’’ ou ‘’Centre de Vie’’ de Ouezzindougou, le samedi dernier, dans la Commune rurale de Mandé. Pour offrir les services adéquats en contribuant à la promotion de la santé maternelle et infantile, de la santé sexuelle reproductive des adolescents, d’éducation, d’éclairage public, de communication internet, en transposant dans les zones périphériques de Bamako et le milieu rural toutes les commodités des villes, le «Centre de Vie» de Ouezzindougou est un don de l’Institut Loris AZZARO de Toulouse à l’ONG AGIR. La cérémonie d’inauguration officielle de ce Centre par la Première Dame du Mali, au sein de l’école fondamentale de Ouezzindougou, s’est déroulée en présence des Ministres de la Santé et de l’Hygiène Publique, de la Jeunesse et de la Construction Citoyenne (respectivement Samba Sow et Amadou Goïta) ; du Gouverneur de Koulikoro ; du Sous-préfet de Kalabancoro ; du Maire de la Commune Rurale de Mandé et des Partenaires de l’ONG AGIR, Institut Loris AZZARO de Toulouse. Après Lassa, en 2016, le Centre de vie de Ouezzindougou est le deuxième du genre au Mali. Il s’agit, à travers ce centre, de développer et d’améliorer les conditions d’accès des populations aux soins de santé et d’informer de mieux les jeunes adolescents sur la santé sexuelle et reproductive. «Les résultats des enquêtes effectuées au Mali ont abouti à des conclusions qui font état de la volonté des jeunes adolescents tant urbains que ruraux d’être informés sur leur santé sexuelle et reproductive», a déclaré la Première Dame, Mme Kéïta Aminata Maïga, qui estime qu’une attention particulière doit être accordée aux jeunes afin de leur mettre de participer dans les conditions idoines au développement humain de notre pays. Engagée pour l’Environnement et la Qualité de la Vie au Mali, l’ONG AGIR, selon sa Présidente, a fait l’option d’inscrire dans ses chantiers novateurs un programme d’installation de «Centres de Vie» dans des écoles avec la vocation de permettre à tous les enfants du Mali de pouvoir faire accès aux Technologies de l’Information et de la Communication et renforcer l’éducation des jeunes… Après les traditionnels mots de bienvenue du Chef de village, le Maire de la Commune rurale du Mandé, Moussa Camara, a souligné l’importance du Centre de vie, avec équipement médical et éducatif, non seulement pour les élèves mais aussi pour les Habitants de la Commune. Le Directeur de l’Ecole, de son côté, a formulé des doléances à l’adresse de la Première Dame et de ses Partenaires. Il s’agit principalement de la clôture de l’établissement pour besoin de sécurité et la modernisation de la route qui y mène pour faciliter l’accès à l’école. Il a ensuite remercié la Première Dame et ses partenaires pour la réalisation d’un forage, la construction d’une salle de classe et l’offre de la connexion internet. Le Président de l’Institut Loris AZZARO de Toulouse, Jean Louis DARE, a rappelé que ce Centre de vie est la deuxième génération. Selon lui, il comprend trois parties : un Cabinet médical, un Centre de vie et la connexion internet pour l’éducation des enfants. En réponse aux doléances du Directeur d’Ecole, la Première Dame a pris l’engagement d’informer les autorités en charge pour la clôture de l’école de Ouezzindougou et la construction d’une route. Tirant son nom d’Ouezzin Coulibaly, le village de Ouezzindougou rappelle la lutte pour les Indépendances en Afrique et au Mali. Pour cela, indique la Première Dame, le Mali doit se souvenir de ceux qui se sont battus pour qu’il existe. L’inauguration d’une adduction d’eau potable par la Première Dame a mis fin à la cérémonie. Ousmane MORBA Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here