Insertion socio-économique des personnes de petite taille : L’APEJ et la BMS, la main dans la main

48
C’est à travers une cérémonie courte et simple que le ministre en charge de l’Emploi et de la Formation professionnelle a procédé au lancement de la mise en place d’une ligne de crédit pour le financement des projets de l’Association malienne des personnes de petite taille (AMPPT). C’était la semaine dernière dans la salle de conférence du Conseil national du patronat du Mali (CNPM), La cérémonie a regroupé autour du ministre Maouloud Ben Kattra, la présidente de l’AMPPT Mme Diarra Kadidiatou Barry, le directeur par intérim de l’Agence pour la promotion de l’emploi des jeunes (APEJ) et le représentant de la BMS. D’un montant global de 50 millions de FCFA, ce fonds désormais logé à la Banque malienne de solidarité (BMS) permettra aux personnes de petite taille âgées de 21 à 40 ans de créer une activité génératrice de revenu. Pour la présidente de l’AMPPT, cette convention qui lie désormais l’APEJ et la BMS pour l’octroi de ce fonds est la preuve que les plus hautes autorités pensent à leur situation. Le financement des projets dont seront porteuses les personnes qui vivent ce handicap dans notre société, contribuera beaucoup à leur insertion dans la vie socio-économique. Aussi, travers ce fonds, le gouvernement du Mali contribue à la promotion des personnes de petites taille. Ce financement vient s’ajouter à d’autres actions qui ont été déjà entreprises à l’égard de cette association qui fédère ces personnes. Il s’agit de la facilitation à la scolarisation, la formation aux techniques de création d’emploi (CREE) etc. Après s’être dit touché par le sketch présenté dont le thème était en rapport avec la problématique de l’emploi, Maouloud Ben Kattra estimera que ce projet est le fruit d’un long processus de plaidoyer engagé entre son département et l’Association malienne des personnes de petite taille, à travers l’Agence pour la promotion de l’emploi des jeunes. Chose qui a permis à l’AMPPT de bénéficier un programme de formation entrepreneuriale sur module CREE et GERME. Toujours, selon chef de département de l’Emploi et de la Formation professionnelle, ce projet va consister à démystifier et à dédramatiser le handicap dans notre pays. Le ministre reste persuadé qu’à travers ces interventions de nouvelles opportunités seront offertes aux personnes handicapées qui n’ont pas choisi leur destin, qui ont les mêmes devoirs que les autres citoyens. Puisque l’emploi des jeunes est une préoccupation constante des plus hautes autorités, le gouvernement a inscrit dans son programme ce volet comme l’une de ces priorités. C’est pourquoi, en concert avec les jeunes eux-mêmes, de nombreuses initiatives sont entreprises, afin de créer les conditions d’accès de ceux-ci à l’emploi. Pour rappel, Maouloud Ben Kattra fera savoir qu’avant l’avènement de l’AMPPT, ces personnes porteuses de ce handicap physique faisaient l’objet de biens de maux sociaux. Il s’agit de la marginalisation ; l’isolement à domicile ; la superstition néfaste ; la violence des regards et les jugements répréhensibles. Avant de procéder au lancement, le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle a invité les futurs promotrices et promoteurs dont les projets seront financés, à honorer de la confiance de la nation à travers la BMS et le partenaire APEJ. Diakalia M Dembélé Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here