Opérationnalisation du G5-Sahel : Les Etats unis torpillent toujours

Le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté à l’unanimité une résolution qui demande à la Minusma d’apporter un soutien logistique et matériel aux forces antiterroristes du G5-Sahel. Paris, qui portait cette résolution, aurait souhaité un soutien plus large et pérenne, mais Washington a refusé que les fonds de l’ONU soient engagés dans la force du G5. Paris a donc proposé la mise en place d’un fonds spécial géré par l’Union européenne pour obtenir un consensus. Grâce à cet accord qui devra être signé le plus rapidement possible entre Antonio Guterres, le secrétaire général, et les pays du Sahel, la Minusma sera chargée de fournir de l’eau, de l’essence, des rations alimentaires et s’il le faut de participer aux évacuations médicales des soldats du G5, mais uniquement lorsque ceux-ci se trouvent à l’intérieur des frontières maliennes. Les autres pays du G5 que sont la Mauritanie, le Niger, le Burkina Faso et le Tchad peuvent grincer les dents. GAO : Un agent de la Minusma tué par des hommes armés non identifiés Un agent de la Minusma a été tué jeudi soir à Gao par des hommes armés non identifiés. Selon des sources locales, les quatre assaillants ont tiré à bout portant sur l’agent qui tentait de s’interposer au braquage de son véhicule, au 7e Quartier de Gao. Selon les mêmes sources, les bandits ont pris la fuite après leur forfait sans emporter le véhicule. FRONTIERE MALI-BURKINA : Les corps de deux réfugiés maliens découverts À la frontière Mali-Burkina, les corps de deux réfugiés maliens au Burkina Faso, ont été découverts, le samedi 2 décembre dernier. Selon des témoins, les victimes auraient subi des sévices corporels avant d’être froidement assassinés et dépossédés des montants qu’ils avaient et leur moto incendiée. Les auteurs de ce crime n’ont pas encore été identifiés. MOURDHIA : Le préfet échappe à un enlèvement Selon le site Kibaru, le convoi du préfet de Mourdiah, dans le cercle de Nara est tombé vendredi dans une embuscade non loin de Nara. Des individus armés non identifiés ont ouvert le feu sur le convoi blessant plusieurs membres. Au nombre desquels figurent le chauffeur atteint à la jambe, un élément de la garde nationale. D’aucuns estiment aussi que le préfet serait blessé au niveau de la cheville. Selon des sources, les échanges de tirs se sont poursuivis jusqu’aux environs de 18 heures. Cette attaque serait l’œuvre d’éléments proches du prêcheur radical Hamadou Kouffa, fondateur de la Katiba d’Ançar Eddine du Macina, membre du Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (JNIM). MD Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here