Ce qui a contribué à la chute inattendue de la popularité du Kankélétigui

48
Le président de la république Ibrahim Boubacar Keita est certainement choqué et déçu par la chute vertigineuse de sa côte de popularité de 2013 à maintenant. En effet, le porteur d'espoir de toute la nation malienne lors des élections présidentielles de 2013 à travers son slogan de campagne "le Mali d'abord" n’en revient toujours pas et se pose continuellement la question de savoir pourquoi cette chute spectaculaire et amère ? Décryptage de quelques causes de ce déclin. Parmi les raisons de sa dégringolade inouïe, on peut noter entre autres : le manque d’intellectuels et de bons conseillers autour de lui ; L’absence de capacité d’écoute animé d’un brin d’égocentrisme du roi Naré Maghan Keita ; L’arrogance et l’air hautain de son personnel et de ses proches collaborateurs ; Le gaspillage flagrant de deniers publics (l’argent du contribuable) à savoir les sommes faramineuses allouées aux voyages inutiles à l’étranger et le train de vie élevé de l’État ; Un nombre pléthorique de ministres et de ministres conseillers ; La dévalorisation et la désacralisation des institutions et des mœurs ; L’impunité des fauteurs et une justice courtisane ; Le cumul des fonctions et responsabilités par une même personne de surcroît qui soit un membre proche de la famille du président ; Le clientélisme politique, le service de camaraderie et de copinage ; Le manque d’infrastructures nouvelles de l’aménagement du territoire ; La grogne des jeunes due aux manques d’activités professionnelles et les sans-emplois (l’oisiveté des jeunes) ; La carence de CULTURE DE TRAVAIL dans l’administration et autres lieux de labeur ; L’inflation répercutée dans le panier de la ménagère ; Le rêve brisé de tous les Maliens. Ces quelques raisons internes combinées à la mauvaise gestion de la crise au Nord du Mali ont largement contribué à la chute inattendue de la popularité d'Elhaj "Kanflatigui". Sambou Sissoko Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here