Amélioration du Réseau d’observations météorologiques : La BAD et Mali-Météo lancent un nouveau projet

64
Financé par la BAD à hauteur de 655 millions de FCFA environ, il servira au renforcement des capacités de Mali-Météo dans la fourniture d’informations et services météorologiques et climatiques de bonne qualité Le secrétaire général du ministère des Transports, Sinè Sanogo, a présidé le lundi 11 décembre dernier, à l’Hôtel Salam, la cérémonie du lancement du projet ‘’Amélioration du réseau d’observations météorologiques, dénommé AROMET-2C’’. Cet important projet financé à hauteur de un million d’euros, environ 655 millions de FCFA par la Banque africaine de Développement (BAD) à travers son fonds spécial climat (CDSF), vise à renforcer les capacités de Mali-Météo dans la fourniture d’informations et services météorologiques et climatiques de bonne qualité. La cérémonie s’est déroulée en présence de Mme Djoussou-Lorng, Haly Louise, responsable Pays de la BAD, le Directeur général de Mali-Météo, Djibrilla Maiga. Le Mali est l’un des pays africains le plus vulnérables face à l’exposition critique des effets néfastes de la variabilité et du changement climatique et les projections ne sont guère encourageantes. En effet, le manque d’informations appropriées sur la météorologie à des échelles appropriées est souvent cité comme un obstacle majeur pour relever le défi de la variabilité et du changement climatique en Afrique de l’Ouest. La responsable Pays de la BAD a expliqué que le présent projet a été conçu pour la production, la diffusion à grande échelle des informations climatiques fiables et de haute qualité aux utilisateurs. Selon elle, ce projet contribuera au renforcement des capacités des décideurs et des institutions de soutien politique par le biais de la production de preuve d’analyse de qualité sur les changements climatiques. Cependant, des défis devront être surmontés dont le plus important est l’obligation d’obtenir des résultats durables en termes de renforcement de la résilience face aux phénomènes extrêmes d’origine météorologiques, a-t-elle insisté, avant de rassurer de la disponibilité de la BAD aux côtés de Mali-Météo dans le cadre de la réduction des risques de catastrophes et de renforcement de la résilience des populations vulnérables. Pour sa part le secrétaire général du ministère des Transports, s’est dit convaincu que ce projet va sans nul doute renforcer les capacités de collecter et de gestion des données climatiques de Mali-Météo afin d’élaborer des stratégies d’adaptation aux changements climatiques et de la prévention des risques de catastrophes naturelles et de contribuer à optimiser les investissements. Il a saisi l’occasion pour saluer au nom des plus hautes autorités la BAD pour l’appui constant au Mali dans divers domaines de son développement économique et social. AMTouré Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here