Fin du suspense : Contre l’avis d’Ansardine, Chérif Ousmane Madani Haïdara accepte les 150 ha d’IBK

116
Après plusieurs jours d’hésitation, le guide spirituel d’Ansardine internationale accepte finalement les 150 hectares promis par le président de la République à la célébration du Maouloud. C’est ce qu’a annoncé mercredi le Groupement des leaders spirituels musulmans du Mali lors d’un point de presse. Cette décision n’est pas partagée par les leaders d’Ansardine internationale. Le Groupement des leaders spirituels musulmans a, au cours d’un point de presse le mercredi 13 décembre, annoncé la décision de Chérif Ousmane Madani Haïdara d’accepter le cadeau présidentiel. “Nous remercions le président de la République pour son appui moral, financier et pour avoir répondu favorablement à notre requête en octroyant à la communauté musulmane à travers Seid Chérif Ousmane Madani Haïdara, 150 ha en titre foncier. Tout en le remerciant pour ce geste fort appréciable, nous souhaitons que la procédure d’attribution de cet espace au nom du Chérif soit diligentée dans les plus brefs délais enfin d’y fêter le prochain Maouloud”, a souligné Me Ibrahima Ndiaye, secrétaire chargé des relations avec les institutions du Groupement. Le Groupement des leaders spirituels musulmans du Mali a, au cours de cette rencontre salué le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et des Affaires foncières, Me Mohamed Aly Bathily, pour “sa promptitude à matérialiser le don de l’espace dédié à la célébration des futures fêtes de Maouloud. Les leaders spirituels lui demandent d’établir le titre foncier des 150 hectares au nom de Chérif Ousmane Madani Haïdara. Face à la demande de l’Ansardine internationale de renoncer aux 150 hectares, Haïdara, lors d’une conférence de presse le dimanche, avait laissé le choix au Groupement de trancher s’il doit accepter ou non le cadeau des autorités. Le guide avait promis ce jour-là, d’accepter la décision du Groupement qui n’est pas partagée par les leaders d’Ansardine internationale dont le président qui s’était prêt à payer de sa poche un terrain pour leur guide. Maliki Diallo Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here