Salifou Baradji Malien de TIARET supporter des sélections nationales « Poulo fait bien son travail »

Le supporter des sélections maliennes depuis Tiaret en Algerie, Salifou Baradji, insiste sur les résultats obtenus par Housseiny Amion Guindo. Il conseille à ses détracteurs de proposer autre chose au lieu de l’obliger à soutenir le faux. « Il est le propre de cette crise du football malien, donc je ne sais pas ce qu’ils veulent. Ce que je peux dire en tout cas, c’est que la relation est bonne entre le ministre des Sports et les instances internationales du football et que je crois qu’il fait bien son travail. Les associations sportives ne sont rien sans le Département et les clubs et les joueurs ont besoin du ministre, avec leurs présidents pour les guider, les conseiller, les emmener, parfois les proteger, et parfois leur tirer les oreilles aussi ; cela fait partie du jeu », souligne-t-il. A l’en croire, transparence, équité, professionnalisme ont caractérisé le ministre des Sports tout au long de la longue marche de la crise du football malien. Ces principes ont été et restent son credo. Mais on veut simplement l’obliger à soutenir le faux. « Des Prémiers ministres et certains membres du gouvernement dont le ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération internationale, le président de l’Assemblée nationale, des proches du chef de l’Etat, des personnes de la Primature, sans oublier ses adversaires politiques pensaient l’avoir abattu. Mais hélas avec l’évolution de la situation dans la crise du football et le traitement accordé par la Fifa et la Caf, l’histoire donne raison à Poulo et il reste le propre de la crise du football malien. A juste titre et avec lui le sport malien a bien avancé » Il avait vu juste et trouvé la solution idoine avec la dissolution du comité exécutif de Boubacar Baba Diarra. Mais il n’avait pas été compris. Et comme Dieu veille, l’histoire, au fil des temps, l’a donné raison. Puisque selon nos informations, la Fédération internationale de football association (Fifa) a opté pour le principe de la mise sur pied d’un Comité de normalisation. Mais qu’on sache quelque chose. Le Collectif des Salaha sous le mandat de Boubacar Baba a organisé une assemblée générale extraordinaire en bonne et due forme et conformément aux Règlements et statuts de la Fédération malienne de football. Mais le ministère des Sports n’a pas reconnu les travaux et ne se fait même pas représenté. Housseiny Amion Guindo est le propre de cette crise de notre football. Que ce soit avec Boubacar Baba Diallo, le Collectif ou encore Mamoutou Touré « Bavieux » qu’il a côtoyé plus d’une décennie à l’assemblée nationale. Gueuler sur le ministre Poulo ne sert donc à rien. Il faut aller vite et chercher les voies et moyens pour sortir notre football de sa crise ; Il a son plan, ses ambitions pour le sport malien. Simplement on veut qu’il soutienne le faux. Et quand on demande à ses détracteurs leur problème avec le ministre des Sports, ils avancent à pas feutrés en ces termes « qu’il démissionne ». Pour mieux le combattre et le poussé à la sortie, ses prorogatives ont été confiées à ses collègues du gouvernement. Malheureusement, ni ces derniers, ni leur protéger n’ont pu ralentir la crise et mieux, elle s’est multipliée et diversifiée. Il est temps selon notre interlocuteur, de faire quelque chose pour ce football, au lieu d’en gueuler le ministre des Sports. « Il reste le propre à tout point de vue, de cette crise. Soyons digne et honnête, faire en sorte que ce ministre aille au bout de sa mission dans la crise de ce football. Le communiqué verbal lors d’un Conseil des ministres s’est même retrouvé au siège de la Fifa. Malgré tout, il est resté discret, imperturbable, ne répond presque, au Lali ces derniers temps, il nous revient même d’entendre que le ministre morcelle les stades de compétition. Boubacar Diakité dit Sarr Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here