Forum national de la jeune fille : Des résolutions concrètes pour leurs épanouissements

31
Après deux jours d’intenses débats à Bamako et Baguinéda sur des thèmes en rapport avec “les droits des jeunes filles : une condition pour l’autonomisation, le développement durable et la paix sociale”, les travaux du Forum national de la jeune fille ont pris fin le vendredi 16 décembre, à la maison des ainées de Bamako. Organisé par le Réseau national de la jeunesse du Mali (Renajem), la cérémonie de clôture était présidée par le ministre de la Jeunesse et de la Construction citoyenne, Amadou Koïta. Deuxième du genre, l’édition 2017 du Forum national de la jeune fille a vu la participation de centaines de jeunes filles et garçons venus de toutes les régions du Mali. Durant deux jours, plusieurs thèmes ont suscité le débat chez les participants, notamment le maintien des jeunes filles à l’école, le mariage précoce, l’impact des réseaux sociaux, la lutte contre le VIH/Sida, la paix et la réconciliation nationale. Pour les organisateurs, l’objectif du forum a été atteint. “Nous voulons la participation massive des jeunes surtout les filles ça été le cas, et tous les participants ont tiré des leçons et conseils sur les thématiques. Nous souhaiterions organiser chaque année ce forum pas seulement à l’intérieur de Bamako mais dans les autres régions du Mali”, s’est félicité le président du Renajem, AliouGuèye. Au sortir de ce 2e forum, plusieurs recommandations ont été adressées aux autorités. “L’accroissement de la formation professionnelle des jeunes filles, le maintien des jeunes filles à l’école pour bénéficier des activités durables, la promotion des valeurs culturelles pour un changement positif de comportement des jeunes filles, une grande implication des jeunes filles pour la promotion de la planification familiale, une grande implication du gouvernement, notamment du ministère de la Promotion de la femme, de l’Enfant et de la Famille à la résolution des entraves liées à l’épanouissement de la jeune fille, la mise en œuvre des actions de plaidoyer pour la résolution économiques et sociale de la jeune fille”, a détaillé M. Gueye. Présent à cette cérémonie de clôture, le ministre Amadou Koïta a promis aux organisateurs et participants que les recommandations seront appliquées à la lettre par le gouvernement. La cérémonie a été clôturée par la prestation de l’ensemble instrumental de la Cité des enfants. Moctar Dramane Koné Stagiaire Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here