Me Mohamed Aly Bathily sur le foncier : «Nous allons bientôt mettre de l’ordre dans le secteur»

51
A la faveur d’une Assemblée Générale de la Confédération des Coopératives d’Habitation du Mali (CCHM), tenue le samedi dernier à la Maison des Ainées, à Hamdallaye ACI2000, le Ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et des Affaires Foncières, Mohamed Aly Bathily, a laissé entendre que le Gouvernement malien est à la tâche. Il est déterminé à mettre un terme aux litiges liés au foncier. Une affirmation qui réjouit les sociétés coopératives qui ont enduré trop de problèmes dans ce secteur. C’est dans le cadre de la mise en œuvre du Programme de Société du Président de la République, Son Excellence Ibrahim Boubacar Kéïta, dont l’engagement à mettre un terme aux conflits fonciers à l’échelle nationale en mettant de l’ordre dans le secteur dans le secteur ne souffre d’aucune ambigüité. Face aux conflits nés du foncier, le Gouvernement malien est à la recherche de solutions viables. Ce, en identifiant toutes les terres du pays par informatisation au nom des acquéreurs. Selon le Ministre Bathily, l’exercice serait même très avancé. Ce, en ce sens qu’aujourd’hui les domaines de Bamako et alentours sont identifiés par le Gouvernement. Il ressort de ces enquêtes que Bamako ne dispose seulement que 3% des terres, le reste appartenant aux particuliers. C’est une situation anormale dans la mesure où l’Etat n’a pas droit d’usage des terres à bon escient sans recourir aux particuliers détenteurs de titres fonciers. La convoitise du domanial est due au fait que la terre a une valeur économique. Autrement dit, elle enrichit celui qui la possède et appauvrit l’Etat ; car, les détenteurs de terres ne s’acquittent pas de leurs impôts et taxes. Une pratique qui fait perdre beaucoup à l’Etat malien. Pour mettre un terme à ces pratiques qualifiées de mafieuses, les autorités ont pris la décision d’immatriculer au nom des détenteurs de titres fonciers toutes les terres. «Le domaine de l’Etat a en charge ce travail et est très avancé dans cette tâche ». A l’endroit des Coopératives, il fait savoir que le Gouvernement est à pied d’œuvre afin de trouver la solution aux problèmes fonciers. Cela, en vue de minimiser les conflits. L’implication des acteurs est nécessaire pour la réussite de la lutte contre les conflits domaniaux. Les coopératives sont appelées à jouer leur partition. A propos de la construction des logements sociaux, Me Bathily demande aux coopératives d’habitation de ne pas se coller à l’Office Malien de l’Habitat (OMH) qui sous-traite avec elles (coopératives). Le manque de moyens étant à la base de cette dépendance, le Ministre les demande de se tourner vers les Banques pour obtenir des prêts. Ses propos n’ont pas laissé le Président de la CONASCH-Mali indifférent, Moussa Koné, qui dira que les coopératives vont désormais exploiter cette piste. Une autre assurance donnée par le Chef du Département de tutelle aux coopératives d’habitation est l’identification des terres. Cela va réduire de façon sensible les spéculations foncières dont les coopératives payent le plus lourd tribut. Notons que le Mali compte 207 coopératives, 8 Unions et 2 fédérations nationales. Ambaba de Dissongo Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here