Délégation régionales de la ccim de Bamako : Un cadre de concertation instauré

Elu à la faveur des élections consulaires de 2015, le président de la Délégation régionale de la Chambre des Commerces et d’Industrie du District de Bamako, El Hadji Cheick Oumar Sacko ne fait plus de distinction entre ses partisans et ses opposants. La campagne est bien finie pour lui. Il veut travailler pour tous les commerçants et industriels du District Bamako. Pour relever ce défi, il les a réunir, le samedi 16 décembre 2017 au siège de la CCIM, pour valider les termes d’accord du cadre de concertation des opérateurs économiques du District de Bamako qu’il veut mettre en place pour lui servir de guide dans sa mission à la tête de la délégation régionale de la CCIM de Bamako. Après avoir fait ses preuves à la tête du Syndicat national des Commerçants détaillants du Mali (SYNADEM), Cheick Oumar Sacko veut donner un soubassement solide au tout nouveau bureau régional de la CCIM du District de Bamako. Premier président élu à la tête de ce bureau en 2015, il déborde d’initiatives pour bien gouverner les premiers pas de l’institution de commerce et d’industrie et mieux servir les commerçants durant les cinq ans de son mandat. Pour ce travail, les avis de chaque opérateur économique comptent pour lui. Et il entend consulter chacun sur tous ses projets avec comme finalité de recenser toutes les difficultés auxquelles les opérateurs économiques maliens sont confrontés afin d’apporter des solutions. C’est cette vision démocrate de gérer les affaires des commerçants et industriels du District de Bamako qui lui a poussée à organiser, le samedi dernier, un atelier de validation des termes d’accord du cadre de concertation des opérateurs économiques de Bamako. La cérémonie d’ouverture des travaux était présidée le président du bureau national de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Bamako, Youssouf Bathily en présence des représentants d’une quarantaine d’association des opérateurs économiques de la capitale. Ce cadre de concertation a fait remarquer, le premier responsable des commerçants et industriels du Mali, s’inscrit dans la logique de la vision que s’est assigné son bureau au cours du quinquennat 2015-2020. « L’une de nos missions est d’aider les opérateurs économiques du Mali à mieux s’organiser afin de les assister au mieux. Ce cadre de concertation initié par la Délégation de la CCIM de Bamako favorise un développement économique harmonieux. Il permet de cerner davantage les préoccupations des opérateurs économiques afin pour rendre les missions de la Délégation régionale plus performante », félicite Youssouf Bathily avant de rassurer sur l’accompagnement de sa structure à ces travaux. Pour sa part, le président de Délégation régionale de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Bamako, Cheick Oumar Sacko a indiqué que le temps n’est plus aux querelles politiques. « Ce cadre est née d’une volonté sincère de rassembler tous les commerçants et industriels sans distinction afin de les mobiliser dans le combat de la protection de l’intérêt commun », rassure-t-il. A l’en croire, les membres de ce cadre de concertation se réuniront au moins chaque trois mois avec un titulaire et un suppléant de chaque association en vue d’examiner les difficultés des commerçants et trouver les solutions envisageables. Au cours de cette cérémonie, le président Bathily a réaffirmé la compensation et sa solidarité de la (CCIM) à l’endroit des victimes de l’incendie survenu au Grand marché de Bamako le lundi 11 décembre 2017. Pour rappel, l’incendie avait causé des pertes énormes estimées à des milliards de F CFA et une perte en vie humaine. Youssouf Bathily a invité les victimes de cette incendie à une réunion, le lundi 18 décembre 2017 au siège de la (CCIM) en vue d’évaluer les conséquences du sinistre et apporter des soulagements. Youssouf Z KEITA Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here