INVESTISSEMENTS : Le secteur privé conclave dans la Cité du Balazan

57
Après la ville de Kayes, c’était au tour de Ségou d’accueillir la rencontre des investisseurs sous la houlette de la Fondation Maliba. Le conclave s’est tenu du lundi 11 au mardi 12 Décembre 2017. Après l’appel d’Aliou Boubacar Diallo a Kayes où il a drainé quantité de présidents de régions, Ségou a décidé de répondre à son tour en approchant la fondation Maliba pour son appui aux opportunités d’affaires du Balanzan. La 4è Région décide ainsi de s’assumer économiquement à travers son forum des investisseurs. Organisée par le conseil régional, cette seconde édition s’est achevée mardi dernier sous devons auspices. Elle a permis d’exposer plusieurs opportunités d’affaires à travers des panels. Notons que la coopération allemande GIZ n’a pas été tendre dans ses conclusions. Son représentant M. Sangaré, au sortir de la visite des unités industrielles de Ségou, a déploré l’absence des nationaux aux postes clés. De son côté , le représentant de l’invité d’honneur a tenu un discours plus économique. Au nom de la fondation Maliba, Cheick Oumar Diallo a remercié les autorités locales de Ségou avant d’indiquer que le marketing territorial reste la principale issue pour attirer les investisseurs . Les acteurs locaux ne doivent plus attendre les autorités au sommet de l’Etat et doivent s’assumer. L’émissaire d’Aliou Boubacar Diallo estime que le secteur privé doit croire aux potentialités des régions malgré le contexte national du moment. Dans son discours de clôture, le président de la région, Siaka Dembélé, a indiqué que les collectivités doivent s’entraider dans leur promotion. C’est cette dynamique qui explique la présence des homologues venus de Mopti , Taoudéni, Tombouctou, entre autres. Le développement économique facilite la stabilité et la paix des collectivités, aux yeux de M. Dembelé, qui a insisté au passage sur la position de grenier qu’occupe Ségou au cœur du Mali. Attendons de voir ce qui adviendra dans les mois à venir pour cerner totalement la concrétisation des engagements ayant sanctionné le forum économique régional qui est loin d’être le dernier. Idrissa Keita Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here