Lutte contre les violences faites aux femmes : Le projet Femmes, occupez les médias lancé

57
es membres de l’observatoire femme et médias étaient face à la presse le 16 décembre 2017 à la Maison de la Presse pour le lancement de leur projet « Femmes, occupez les médias ». La cérémonie était présidée par le représentant de la Haute autorité de la communication M Hameye Cissé en présence du coordinateur du projet M Sadou Yattara du représentant de l’IPAO M Libasse Hane et celle de la CAFO Mme Ly Fatoumata Coulibaly. Au cours de cette cérémonie, le coordinateur Sadou Yattara a rappelé le contexte et justification et la mise en place d’un observatoire du projet « Femmes, occupez les médias ». Selon lui, ce projet s’inscrit dans la stratégie globale de l’institut panos Afrique de l’Ouest qui vise à bâtir un espace de communication démocratique pour le changement et la justice sociale en Afrique. Le projet a pour but de promouvoir le droit à la participation politique et le droit à être protégée et défendue contre les violences faites aux femmes. Pour Yattara, ce projet a été initié suite au constat de la faible participation des organisations de la société civile dans les débats et discussions publiques au sujet des droits des femmes mais aussi de leurs absences dans l’espace médiatique. C’est dans le cadre de la bonne coordination de ce projet que l’observatoire femme et média a été mis en place. L’observatoire servira également un cadre d’échange entre les médias et les OSCS. Il évaluera les produits réalisés par les OCS et les médias sur la base rapport produits par les mentors, l’interaction des OSCS féminines avec les médias et donner des indications par rapport à ces produits. Libasse Hane représentant de l’IPAO a laissé entendre que la mission de l’observatoire est d’assurer une veille critique et proactive sur la manière dont les médias traitent, ou maltraitent la question des droits politiques et civiles des femmes et comment ils exercent leurs responsabilités sociales vis-vis des femmes sur ces questions. L’observatoire a également pour mission de développer des relations de confiance réciproque et de coopération entre les médias et les OSCS dans la promotion des droits de femmes etc. Toutefois, il a été demandé aux organisations de la société civile des droits de femmes de mettre un accent particulier sur la communication au cours de leur réunion. En outre, Sadou Yattara a souligné que le projet a une durée de 5 ans et financé par le ministère des affaires étrangères des Pays-Bas. Il a rappelé que la cérémonie de lancement a été cumulée à l’évaluation des productions médiatiques sur les violences faites aux femmes par les membres de l’observatoire. Il a affirmé que, très bientôt des partenaires seront scellés entre des OSCS des droits de femmes et les médias. Par ailleurs, Hameye Cissé représentant du président de la haute autorité de la communication (HAC)a exhorté toutes les organisations de la société civile de déposer leur rapport au niveau de la HAC pour diffusion dans les médias. Il rassure la disponibilité de la HAC à accompagner toutes les organisations civiles de tout genre dans le cadre de la communication. Diam Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here