ANPE : Le plan de travail 2018 adopté

57
La 34ème session du Conseil d’administration de l’Agence nationale pour la promotion de l’emploi a été mise à profit pour exposer le Plan de travail et le budget 2018. Comme à l’accoutumée, avant de basculer dans la nouvelle année, l’Agence nationale pour la promotion de l’emploi (ANPE) tient la session ordinaire de son Conseil d’administration. Celle-ci permet de dégager les grandes orientations servant de canevas pour l’année qui commence. C’est dans ce cadre qu’elle a tenu le mardi dernier sa session périodique, dans sa salle des réunions, sous la présidence de Mamadou Sinsi Coulibaly, président du conseil d’administration. Prenant en compte le Plan d’action de la politique nationale de l’emploi et du plan d’action de la politique nationale de formation professionnelle, ce Plan de travail est inspiré de la vision de la direction générale de l’ANPE. Celle-ci a fait de l’emploi rural l’une de ses priorités en vue d’inciter les jeunes vers l’entreprenariat rural. Ce qui contribuera à la formation des produits locaux et la création de richesses dans ce secteur pourvoyeur d’emplois. Aussi, la démarche de la direction générale consiste à faire que ce secteur soit plus incitatif pour la jeunesse. Cela constitue un moyen de lutte contre l’orpaillage clandestin qui ne favorise pas l’emploi décent. Pour Mamadou Sinsi Coulibaly, c’est un Plan de travail annuel 2018 qui accorde également, une place de choix au secteur privé. Cela, se fera par la création et le développement des Petites et Moyennes entreprises (PME), principales pourvoyeuses d’emplois. Puisque l’Agence est partenaire des entreprises dans la mise en œuvre de la Politique nationale de l’emploi, elle doit jouer sa partition, par le recueil des besoins des entreprises en matière de recrutement des compétences ainsi que le domaine de qualifications professionnelles. Dans une interview accordée à la presse, après l’ouverture de la session, le Directeur général de l’ANPE, Ibrahim Ag Nock dira qu’elle est placée sous le signe du renouveau. Parce qu’elle a permis aux administrateurs de débattre les grandes orientations du gouvernement en matière de politique d’emploi dans notre pays. Parlant du plan de travail, le DG a laissé entendre qu’elle se réalisera autour de l’intermédiation, du perfectionnement et surtout l’accompagnement des PME. Quant au budget prévisionnel 2018, il a été élaboré en conformité avec ce Plan de travail annuel. Il s’élève en recettes et en dépenses à la somme de 6 505 000 000 de francs FCFA. Diakalia M Dembélé Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here