Le Collectif des travailleurs licenciés de l’HUICOMA de Kita hausse le ton pour leurs droits

Témoignages de Bayi KOUYATÉ l’une des victimes de la privatisation de l’HUICOMA à KITA. ” Depuis plusieurs années jour pour jour les licenciés des quatre unités de l’HUICOMA (Bamako, Koulikoro, Koutiala et Kita) réclament réparation suite au bradage fait par l’État du Mali à l’HUICOMA sous ATT dont ils sont victimes. Aucun gouvernement, depuis Amadou Toumani TOURÉ jusqu’au Président Ibrahim Boubacar KEITA, n’a pris en considération la réclamation de droits que les victimes de la privatisation de l’HUICOMA ont eu à faire pour leur insertion sociale. Ainsi les victimes de l’HUICOMA Kita ayant conscience que l’État est une continuité ne cessent de réclamer leurs droits légitimes auprès de l’État malien. A cet effet les licencies de KITA ont eu l’ingénieuse idée de former un collectif dénommé le Collectif des Travaileurs Licenciés de l’HUICOMA de KITA” Toujours selon les temoignages de M. Bayi bien avant la marche des femmes des licenciés de l’HUICOMA le jeudi 4 janvier 2018 à Bamako, le Collectif des licenciés de l’HUICOMA de Kita avait organisé une grande marche de réclamation de droits à Kita fin décembre pour la même cause. Lors de cette marche une lettre contenant le cri de coeur des femmes et enfants des licenciés et réclamation de droits d’insertion sociale des licenciés signée par le Président du Collectif M. Sinaly TRAORÉ avait été remise à l’ex préfet de Kita M. Siné DEMBELE. Et depuis ces démarches restent toujours infructueuses. Le Collectif reste toujours ferme et engagé sur le seul objectif tout en projetant d’autres marches dans les jours à venir jusqu’à l’obtention d’un résultat favorable même si beaucoup d’entre eux sont en train de mourir sous l’effet de la déception et d’écœurement. Dognoume DIARRA Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here